Le site Web de la Sépaq met à l'épreuve la patience de milliers d’amateurs de plein air

L’année 2021 s’annonce comme une des plus achalandées dans les parcs de la Sépaq après une hausse record de 14% de l’achalandage en 2020.
Photo: Justin Tang La Presse canadienne L’année 2021 s’annonce comme une des plus achalandées dans les parcs de la Sépaq après une hausse record de 14% de l’achalandage en 2020.

Les transactions ont repris sur le site de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) après une interruption de service de près de cinq heures due à une tentative de fraude. Cet incident a mis à l’épreuve la patience de dizaines de milliers d’amateurs de plein air qui cherchaient à se procurer à moitié prix une carte d’accès annuel aux 23 établissements de la Sépaq.

L’organisme qui gère les parcs nationaux du Québec a interrompu les transactions sur son site Web un peu avant 11 h ce matin après une tentative de fraude détectée par le gestionnaire de la plateforme numérique, a confirmé Simon Boivin, porte-parole de la Sépaq. Les transactions ont repris environ cinq heures plus tard, vers 15 h 45, selon lui.

Cette journée folle, une des plus achalandées de l’année, a donné lieu à un autre problème technique : certains détenteurs de cartes de crédit Mastercard Desjardins ne pouvaient faire de transactions en ligne, notamment avec la Sépaq. « Cette problématique ne touchait pas seulement les transactions sur le site de la Sépaq. Un correctif a été appliqué et tout est rentré dans l’ordre peu après 15 h », indique Valérie Lamarre, porte-parole de Desjardins.

Elle a précisé que Desjardins n’est pas l’institution bancaire mentionnée par la Sépaq dans un message faisant état d’une tentative de fraude.

Ruée vers le grand air

L’année 2021 s’annonce comme une des plus achalandées dans les parcs de la Sépaq après une hausse record de 14 % de la fréquentation en 2020. Le rabais de 50 % sur la carte annuelle des parcs nationaux, Édition Bonjour Québec 2021, contribue à cette ruée vers le grand air en temps de pandémie. Cette promotion est rendue possible par une subvention de 5 millions de dollars de Québec.

Dès l’ouverture des réservations pour les 140 000 cartes, à 9 h mardi matin, des dizaines de milliers d’internautes patientaient en ligne, indique Simon Boivin. Quand les transactions ont été suspendues, peu avant 11 h, plus de 100 000 cartes avaient été écoulées. La Sépaq a invité ses clients à laisser leur fenêtre de navigateur ouverte pour garder leur rang pendant l’interruption de service, mais des dizaines de personnes ont vu leur lien coupé.

Des internautes ont fait savoir leur frustration sur les réseaux sociaux. « Bonjour Sépaq, j’imagine que vous avez des logs, incluant les adresses courriel, pour tous ceux qui ont eu un message “Une erreur est survenue lors du paiement”. Que penseriez-vous de nous envoyer un courriel avec la possibilité de reprendre notre place dans la file d’attente ? », a écrit un client sur Twitter.

À voir en vidéo