Portrait numérique du Québec: Laval se distingue du côté de l’utilisation d’Internet

En 2018, 92% des adultes québécois ont utilisé Internet au moins une fois par semaine, une hausse de 3 points de pourcentage comparativement à 2017.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir En 2018, 92% des adultes québécois ont utilisé Internet au moins une fois par semaine, une hausse de 3 points de pourcentage comparativement à 2017.

Un total de 91 % des adultes québécois disposaient d’une connexion Internet résidentielle avec un fournisseur de télécommunications en 2018, la région de Laval se distinguant particulièrement en ce domaine à 96 %, selon des données révélées par le CEFRIO mercredi.

Le portrait numérique des régions administratives du Québec de 2018 publié par le CEFRIO indique par ailleurs que pour l’ensemble du Québec, 2 % des adultes disposent d’une connexion Internet à la maison grâce à un partage de connexion à partir d’un appareil mobile. Ce type de connexion est plus nombreux dans les régions de la Côte-Nord (8 %), de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (5 %) et l’Abitibi-Témiscamingue (5 %).

En 2018, 92 % des adultes québécois ont utilisé Internet au moins une fois par semaine, une hausse de 3 points de pourcentage comparativement à 2017. Les régions de Laval et de l’Outaouais se démarquent dans cette catégorie, à 95 %. Une seule région — le Bas-Saint-Laurent — se situe sous la barre des 90 pour cent, à 86 %.

Alors qu’en 2017, deux adultes québécois sur trois possédaient un téléphone intelligent, la proportion est passée à trois sur quatre (76 %) en 2018.

L’attrait pour les tablettes électroniques est quant à elle demeurée stable en 2018 : plus de la moitié (55 %) des adultes québécois en possédait une. C’est la Côte-Nord, suivie de près par Laval, qui mène la marche dans ce domaine, avec un taux d’usage de 62 %.

Le commerce électronique fait par ailleurs de plus en plus d’adeptes au Québec : de 39 % de cyberacheteurs pour l’ensemble du Québec en 2017, le taux est passé à 47 % en 2018. La Capitale-Nationale (52 %), l’Estrie (52 %), l’Abitibi-Témiscamingue (55 %) et l’Outaouais (55 %) ont franchi la barre des 50 % de cyberacheteurs, toutes les autres régions se situant entre 35 % et 49 %.

La valeur moyenne provinciale du panier d’achats mensuel est passée de 280 $ à 293 $ pour l’ensemble du Québec.