Des organismes tentent de contrer le Vendredi fou et le Cyberlundi

La valse de consommation a été lancée, notamment à Laval, à l'occasion du Vendredi fou.
Photo: Ryan Remiorz Archives La Presse canadienne La valse de consommation a été lancée, notamment à Laval, à l'occasion du Vendredi fou.

Des organismes environnementaux organisent des événements aux quatre coins de la planète, dont à Montréal, pour contrer la valse de consommation qui se déroule pendant le Vendredi fou et le Cyberlundi.

Greenpeace et ses partenaires tiendront dans les prochains jours des activités pour, au contraire, revaloriser des objets qui ont déjà été achetés.

Pendant le festival appelé « MAKE SMTHNG Week », les participants pourront notamment échanger des livres ou des vêtements, réparer des objets et créer des cadeaux de Noël responsables.

Les organisateurs disent vouloir sortir de cette « spirale de surconsommation » et aider les gens à se « réapproprier des savoir-faire ».

Des activités se dérouleront dans 41 pays, dont au Canada, à Toronto et à Montréal.

À Montréal, deux événements sont prévus les 1er et 2 décembre prochains. La première journée, l’artiste Renée Schwarz animera un atelier de fabrication de peluches. Le deuxième jour, un atelier de broderie sera offert par Greenpeace Québec et Mamie Lisette, une brodeuse de Montréal.

D’autres initiatives ont été lancées pour contester le Vendredi fou, dont la Journée sans achat, et le Vendredi vert.