Choisir son hôtel pour la salle de sport

Trouver des chocolats fins sur son oreiller à l’hôtel est sans doute agréable, mais si on est du type actif, on préférera que notre hôtel nous propose des espadrilles…
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Trouver des chocolats fins sur son oreiller à l’hôtel est sans doute agréable, mais si on est du type actif, on préférera que notre hôtel nous propose des espadrilles…

Pour se distinguer dans un marché très concurrentiel, les hôtels redoublent d’inventivité afin d’offrir une foule d’activités sportives à leurs clients pour les aider à garder leurs bonnes habitudes de vie…

Entraînement sur mesure, tapis roulant dans la chambre, aquagym, tapis de yoga et cours sur vidéo, prêt de chaussures de course, de soutien-gorge de sport et de vélo… Depuis quelques années, les hôtels rivalisent d’inventivité pour garder leurs clients actifs. Tout est mis en oeuvre pour que le voyageur d’affaires ou le vacancier non seulement trouve son confort à l’horizontale, mais puisse aussi poursuivre son train de vie actif.

Il y a cinq ans, l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth mettait sur pied son club de jogging, suivi de son club de marche, un service complémentaire pour sa clientèle. L’idée a germé en voyant les clients — souvent des voyageurs d’affaires — sortir tôt le matin pour courir. « Les gens veulent équilibrer leur vie. Au lieu de toujours mettre l’accent sur le travail, le jogging ou les autres activités sportives leur font tempérer un peu ce stress, remarque Vicki Findley, gérante du service des congrès et banquets et du club de jogging. Le club accompagne les gens qui sont moins à l’aise de courir seuls et leur fait découvrir la ville. Ce n’est pas parce qu’ils sont en voyage qu’ils vont changer leurs bonnes habitudes ! »

Tout comme plusieurs hôtels, dont les établissements de Sheraton Hotels Resorts, le Fairmont prête également aux membres de son Club des présidents (privilège accessible et gratuit à tous ceux qui en font la demande) des vêtements sportifs pour ceux qui souhaitent s’activer. Un programme qui fonctionne étonnamment bien : le Reine Elizabeth fournit plus d’une centaine d’ensembles à ses clients chaque matin.

 

Choisir un hôtel pour son offre sportive

Les clients qui recherchent ces extras sont autant des baby-boomers aux revenus élevés que les voyageurs de la génération Y, explique Claudine Barry, analyste du Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM.

« Ces services font appel à une clientèle plus expérimentée et plus exigeante, dit-elle. Et le fait que les clients peuvent s’exprimer en ligne sur TripAdvisor, par exemple, incite les hôteliers à livrer la marchandise et à surprendre leurs clients de façon agréable pour qu’ils aient ensuite envie d’écrire un commentaire positif. Ça joue beaucoup dans le choix d’un hôtel, car c’est un gros morceau pour sa réputation. » Selon un sondage mené par le moteur de recherche d’hôtels Room Key, 57 % des Américains choisiraient un établissement pour ses services et équipements sportifs (autres qu’une piscine) ou un hôtel offrant une activité sportive extérieure.

Cette tendance prend de plus en plus d’ampleur dans les établissements, souvent les chaînes de gamme supérieure, quoique certaines initiatives peu coûteuses (comme des programmes d’entraînement à imprimer, des circuits de jogging et le prêt de vélo) puissent être facilement reprises par des hôtels à portée de tous.

Dans un marché concurrentiel où les hôtels rivalisent avec d’autres types d’hébergement, ces services font partie des nouvelles initiatives que tentent les hôteliers pour attirer les clients. La tendance est de faire de la chambre un cocon confortable avec des matelas de qualité, des oreillers encore plus moelleux et de petites attentions, comme des paniers de fruits ou des chocolats sur l’oreiller.

« Le bien-être est une niche pour se distinguer, une façon de se démarquer, remarque Claudine Barry. Si les hôtels ont de l’espace, ils vont agrandir leur gym. Mais certains proposent aussi de la nourriture plus santé, avec un service aux chambres comptant des plats plus équilibrés que la pizza ou des distributrices de salade, comme le fait Marriott Hotels. »

Les consommateurs ne peuvent que se réjouir que les hôteliers se mettent à leur diapason. Les vélos et chaussures de sport mis à leur disposition ne sont qu’un moyen de plus de découvrir la ville à leur rythme.

Les gens veulent équilibrer leur vie. Au lieu de toujours mettre l’accent sur le travail, le jogging ou les autres activités sportives leur font tempérer un peu ce stress. Le club accompagne les gens qui sont moins à l’aise de courir seuls et leur fait découvrir la ville. Ce n’est pas parce qu’ils sont en voyage qu’ils vont changer leurs bonnes habitudes!