En bref - La bataille continue

Le Sénat remet une nouvelle fois en question la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation craignant désormais qu'elle ne donne trop de pouvoir aux 74 inspecteurs de Santé Canada chargés de sa mise en application.

Dans le cadre de cette loi, ces inspecteurs pourraient en effet faire des perquisitions sans mandat dans des résidences privées où des produits de consommation sont fabriqués ou entreposés, croit un comité sénatorial qui vient de proposer de nouveaux amendements à la loi. Or, le geste a été une nouvelle fois décrié hier en conférence presse à Ottawa par la ministre de la Santé, Leona Aglukkaq, qui accuse une frange libérale du Sénat de retarder indûment l'entrée en vigueur de la législation. Dans les dernières semaines, des groupes de défense des consommateurs, mais aussi le Nouveau Parti démocratique ont abondé dans le même sens qu'elle, plaidant pour une adoption de la loi C-6 par le Sénat dans l'état où les députés élus l'ont adoptée en juin dernier.

À voir en vidéo