La maison clé en main

Une salle de bains de style Oasis. Les couleurs y sont douces, enveloppantes, et font appel à la nostalgie avec des éléments comme la broderie, les tapisseries fleuries et les lustres d’inspiration Versailles.
Photo: Une salle de bains de style Oasis. Les couleurs y sont douces, enveloppantes, et font appel à la nostalgie avec des éléments comme la broderie, les tapisseries fleuries et les lustres d’inspiration Versailles.

Voilà, le printemps est bien installé. Pour sa collection de prêts-à-rénover 2009, Rona passe la maison au peigne fin, du sous-sol jusqu'à l'aménagement paysager. Avec ses trois tendances, Oasis, Village global et Esprit, de même que les portes à vitrail exclusives du designer Jean-Claude Poitras, la nouvelle année promet un festin de couleurs. Un baume sur la grisaille économique que la récession fait planer sur les chaumières.

Il y a désormais une solution de remplacement aux intérieurs interchangeables d'Ikea, créés par la compagnie suédoise autant pour nous que pour les Israéliens, les Français ou les Roumains. Rona, le plus important détaillant et distributeur de produits de quincaillerie au pays, élabore depuis trois ans des projets de rénovation clés en main inspirés de son marché pancanadien.

Proche parente du concept de prêt-à-porter utilisé en mode, le prêt-à-rénover suggère des modèles de rénovation et de décoration tirés des dernières tendances en faisant appel à des concepts revus et corrigés par des designers professionnels. Ici, c'est la consultante Josette Buisson qui a établi les modèles pour cette nouvelle année. Pour une poignée de dollars, Rona propose un aménagement «très abordable comparable à un autre de design spécialisé», dit-elle. Surtout, les gens acceptent que la beauté d'un design ne s'évalue pas en fonction du plus grand nombre de chiffres au bas de la facture.

Climat de morosité économique oblige, les concepts développés cette année — plus de 30 projets et de 40 000 articles disponibles en succursales — sont rafraîchissants. «Nous observons que le contexte économique agit comme un véritable catalyseur de tendances; on fait moins appel au clinquant et on vit un retour à une douce nostalgie qui évoque la valeur des refuges», poursuit la spécialiste du design et de la couleur.

Trois tendances sont offertes. Oasis se propose comme un antidote au stress et au rythme de vie effréné. Les couleurs y sont douces, enveloppantes, et font appel à la nostalgie avec des éléments comme la broderie, les tapisseries fleuries, les couleurs pastel «pour adultes» (par opposition au bleu bébé) et les lustres d'inspiration Versailles.

Plus racée, la tendance Village global s'imprègne du végétal, de l'animal et du minéral. Les teintes y sont chaudes et naturelles, saupoudrées d'une couleur dominante épicée. Le bois, notre richesse nationale, y retrouve ses lettres de noblesse.

Conçue pour la génération Y, qui ne se prend pas au sérieux et pour qui le ludique est un style de vie, la tendance Esprit se veut irrévérencieuse. Elle emprunte aux bonbons ses teintes vives et tapisse les murs de gros imprimés rétro. «Les gens cherchent à s'échapper de la récession. Ils ont besoin d'optimisme, veulent du rêve et se tournent donc vers des couleurs optimistes.» Difficile, en effet, de rester de glace dans une cuisine pissenlit chromée.

Tous les articles, de la robinetterie aux coussins pour le lit en passant par des coiffeuses romantiques, sont disponibles dans les quincailleries Rona. On n'y vend donc pas que des 2x4 et des gallons de peinture semi-lustrée. Bien sûr, les matériaux de construction sont à la base de la mission du quincaillier et, pour qu'on n'oublie pas sa vocation première, on trouvera en ligne des plans de prêt-à-construire pour qui voudrait créer la base de lit de la chambre à coucher Esprit. De vrais projets clés en main; il ne manque que la scie ronde et le grand atelier pour se mettre au travail.

Voir les vitraux autrement

Fidèle à sa démarche artistique qui consiste à démocratiser le design pour le rendre accessible à tous, notre collaborateur Jean-Claude Poitras a créé pour Rona des portes d'intérieur avec vitrail. Le designer et collaborateur du Devoir, qui a revu complètement l'art du vitrail il y a trois ans pour la compagnie Vitre-Art en donnant une touche contemporaine à cet art ancien, a conçu trois portes modernes et exclusives correspondant à chacune des tendances du détaillant.

Jean-Claude Poitras a en quelque sorte ouvert une porte au vitrail. Il est en effet un pionnier dans cet art «revisité», puisque personne avant lui n'avait encore osé le moderniser. «J'ai pensé qu'une telle approche pourrait donner le goût aux plus jeunes et aux gens qui préfèrent l'architecture contemporaine d'avoir des portes intérieures et extérieures qui reflètent la lumière», dit-il.

C'est chose faite. La porte Oasis rime avec la douceur que l'on a voulu apporter à cette tendance; celle d'Esprit est sillonnée de lignes asymétriques; la porte Village global, enfin, représente bien l'homme du monde qu'est le designer. «J'aime rendre hommage aux cultures», explique-t-il en dévoilant cette dernière, inspirée des cultures japonaise et africaine.

***

- En attendant les tournées de lancement un peu partout en région, on peut admirer les trois tendances du prêt-à-rénover Rona sur le site www.prets-a-renover.rona.ca.

À voir en vidéo