L’est du Québec sous la neige: état de la situation

Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

C’est le calme après la tempête dans la région de Montréal, où la valse du déneigement a commencé, mais les précipitations se poursuivaient mercredi ailleurs dans la province.

Les écoles sont-elles fermées?

Dans l’est de la province, où la tempête bat son plein, de nombreuses écoles ont choisi de fermer leurs portes pour la journée. C’est le cas des établissements des commissions scolaires de Charlevoix, des Monts-et-marées et des Phares, dans le Bas-Saint-Laurent, et de la Moyenne-Côte-Nord et de l’Estuaire, sur la Côte-Nord.

Certaines écoles des commissions scolaires du Fer, sur la Côte-Nord, René-Lévesque, en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, et des Rives-du-Saguenay sont également fermées, ainsi que toutes les écoles de Gaspé de la commission scolaire des Chics-Chocs et l’école de formation professionnelle de Port-Menier, sur l’île d’Anticosti.

Quand les rues seront-elles dégagées?

Montréal commencera le chargement de la neige mercredi soir à compter de 19 h. La Ville estime qu’il lui faudra quatre jours pour faire disparaître des rues les 20 cm de neige qui sont tombés sur la métropole depuis mardi.
 

Certains arrondissements lanceront leurs opérations de chargement de la neige mercredi soir. Ils devront avoir posé les affiches interdisant le stationnement au plus tard à 15 h. D’autres arrondissements procéderont au chargement jeudi matin, à partir de 7 h, et ils auront jusqu’à 20 h mercredi pour installer l’affichage requis.
 

Montréal reçoit en moyenne 190 cm de neige par hiver, mais lors de la saison hivernale 2016-2017, les chutes de neige avaient été plus abondantes, avec 227 cm reçus. 
 

La Ville effectue généralement cinq chargements de neige pendant un hiver. Un budget de 157,5 millions est prévu pour l’ensemble des opérations de déneigement.
 

Lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif mercredi matin, la Ville a fait savoir qu’elle augmenterait le nombre d’épandages d’abrasifs et de fondants sur les trottoirs. Elle a aussi annoncé l’installation de six nouvelles stations météorologiques afin d’améliorer la qualité des informations en temps réel sur les conditions.

Quel est l’état des routes?

La tempête hivernale a contribué à ralentir les déplacements sur le réseau routier de la province. La neige s’est accumulée rapidement sur la chaussée et des vents forts ont causé de la poudrerie à plusieurs endroits.

Jusqu’à jeudi, Environnement Canada prévoit des précipitations allant de 15 à 50 cm, selon les endroits. La neige sera particulièrement abondante dans les régions qui se trouvent dans l’est de la province. Les secteurs de Charlevoix, de Forestville et ceux situés à l’embouchure du Saguenay devraient ainsi recevoir la plus grande quantité de neige, soit de 40 à 50 cm. De la pluie pourrait aussi succéder à la neige mercredi sur certains secteurs à l’est de Rimouski et de Sept-Îles.

Le traversier entre Saint-Siméon et Rivière-du-Loup a dû annuler ses départs de 8 h de Rivière-du-Loup et de 9 h 30 de Saint-Siméon à cause des conditions météorologiques.

Même là où la neige a cessé, les conditions routières restent difficiles, la Société de transport de Montréal (STM) et le Réseau de transport de la capitale (RTC) prévoient d’ailleurs du retard en ce qui concerne plusieurs trajets d’autobus.

      

D’autres détails suivront.