Contrer l’obésité, une personne à la fois

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Angelo Tremblay
Photo: Jérôme Bourgouin Angelo Tremblay

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

En recherche, souvent, ce sont les différents points de vue qui permettent des découvertes passionnantes. Angelo Tremblay en sait quelque chose, lui qui coordonne des groupes de recherche parmi les plus performants au monde dans l’étude des facteurs qui prédisposent à l’obésité.

« Le prix de l’Acfas va m’inciter à poursuivre des travaux en dehors des sentiers battus. Et cela semble justifié puisque, chaque fois qu’on a la curiosité de tester l’effet d’un élément insoupçonné, on voit un effet sur la stabilité pondérale. Cela a été le cas pour la prise d’alcool, le manque de sommeil, la pollution chimique, l’apport insuffisant en vitamines et minéraux, les comportements alimentaires sous-optimaux et le travail mental exigeant. Je crois que nous aurons d’autres surprises », lance le professeur, à qui l’on doit des percées scientifiques importantes.

Les facteurs qui influent sur l’obésité sont multiples et varient d’une personne à l’autre. En tant que directeur de la Chaire de recherche du Canada en activité physique, nutrition et bilan énergétique, le professeur Tremblay cherche à mettre au jour ces facteurs et à élaborer des outils pouvant mesurer les éléments du bilan énergétique au jour le jour. Dans un avenir rapproché, le professeur et son équipe se pencheront sur le profil physiologique des enfants hyperactifs.

Lors de son arrivée à l’Université Laval en 1976, alors jeune physiologiste, Angelo Tremblay a dirigé en compagnie de Claude Bouchard une vaste étude portant sur 400 familles, et ce, sur plus de 20 ans, afin de déterminer le rôle de l’hérédité et de l’environnement dans la prise de poids. Les chercheurs font alors des découvertes étonnantes puisqu’ils révèlent que les principaux facteurs déterminants dans la prise de poids sont le manque de sommeil et une faible consommation de calcium.

Aujourd’hui, le professeur Tremblay s’intéresse aussi à l’équilibre énergétique lors de travaux intellectuels. Il a publié plus de 550 articles scientifiques et a reçu de nombreux prix.