Perquisitions au SPVM: le chef de cabinet de Pichet est relevé de ses fonctions

Le directeur du SPVM, Philippe Pichet
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le directeur du SPVM, Philippe Pichet

Le chef de cabinet du directeur de la police de Montréal est relevé de ses fonctions à la suite des perquisitions menées dans les locaux du quartier général du SPVM par des policiers de la Sûreté du Québec.

Dans un bref communiqué, le directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Philippe Pichet, annonce qu’« un de ses cadres », sans le nommer, est relevé de ses fonctions « pour une période indéterminée, jusqu’à ce que la lumière soit totalement faite ».

Il s’agit de son chef de cabinet, Imad Sawaya.

La Sûreté du Québec (SQ) avait procédé à des perquisitions jeudi soir au quartier général du SPVM, rue Saint-Urbain. L’opération, menée par une équipe mixte d’enquête, découlait d’une dénonciation liée à des allégations de fraude et d’abus de confiance visant « un cadre policier » — Imad Sawaya.

Lors d’un point de presse, plus tôt vendredi matin, le directeur du SPVM avait précisé qu’une enquête interne à son sujet avait été amorcée et qu’elle concernait une histoire d’heures supplémentaires et d’obtention de primes.

Selon M. Pichet, le dossier avait été vérifié et ne comportait aucune anomalie. Il disait alors qu’il avait pleinement confiance en M. Sawaya.