17 millions de plus pour les victimes de la pyrrhotite

La pyrrhotite est un minerai qui, lorsque présent dans le granulat utilisé pour le béton, s’attaque aux fondations des maisons.
Photo: iStock La pyrrhotite est un minerai qui, lorsque présent dans le granulat utilisé pour le béton, s’attaque aux fondations des maisons.

Québec bonifie une fois de plus son aide financière à sept villes et municipalités de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin d’aider les propriétaires de résidences endommagées par la pyrrhotite.

Le gouvernement Couillard a annoncé vendredi l’octroi de 17 millions de dollars, de même qu’une modification au Programme pour les résidences endommagées par la pyrrhotite, qui fera passer de 0,3 % à 0,23 % le seuil d’admissibilité quant aux volumes de ce minerai dans le béton. Ces modifications permettront d’élargir le bassin de propriétaires admissible à ce fonds. Près d’une centaine de maisons de plus pourraient ainsi bénéficier du programme.

La pyrrhotite est un minerai qui, lorsque présent dans le granulat utilisé pour le béton, s’attaque aux fondations des maisons. Elle détériore le béton et le fait fissurer. Les propriétaires d’une résidence touchée n’ont alors d’autre choix que de faire soulever leur maison, puis de faire couler de nouvelles fondations, des travaux qui peuvent facilement s’élever à plus de 150 000 $.

Le gouvernement aurait donc investi jusqu’à présent près de 52 millions afin d’indemniser les foyers touchés par ce minerai, souligne le député de Maskinongé, Marc H. Plante. « C’est une très bonne nouvelle pour les victimes. La bonification et l’élargissement des critères étaient une demande qu’elles faisaient depuis longtemps. »

Au total, près de 700 résidences auront bénéficié, une fois les fonds dépensés, des programmes d’indemnisation fédéral et provincial, a-t-il ajouté. Le gouvernement du Canada avait inclus dans son dernier budget une aide de 30 millions sur trois ans. En entrevue, M. Plante n’a pas précisé s’il souhaitait qu’Ottawa bonifie à son tour l’aide accordée.

La Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite, qui affirme que plus de 2000 propriétaires sont touchés par ces problèmes, s’est réjouie de cette année. « La mise en place de la cote uniforme de 0,23 % de pyrrhotite éliminera plusieurs iniquités et permettra aux victimes couvertes ou non par un plan de garantie d’être traitées de la même manière et contribuera à débloquer certains dossiers dont le taux de pyrrhotite se situait entre 0,23 % et 0,30 % », a souligné le vice-président de la Coalition, Michel Lemay, dans un communiqué.