Des milliers de personnes assistent au défilé de la Fierté à Montréal

En dépit de la chaleur accablante et d’un soleil de plomb, des milliers de personnes se sont rassemblées, dimanche, dans le centre-ville de Montréal afin d’assister au défilé de la Fierté, point culminant d’une semaine de festivités en l’honneur de la communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres).

Les représentants de 127 partenaires du festival Fierté Montréal et organismes LGBT ont défilé sur le boulevard René-Lévesque entre les rues Guy et Sanguinet à l’occasion du flamboyant événement, qui a attiré quelque 290 000 spectateurs, selon les organisateurs.

Toujours d’après les organisateurs, environ 500 000 festivaliers ont pris part aux différentes activités de cette 9e présentation de Fierté Montréal, qui s’est déroulée du 10 au 16 août au coeur de la métropole québécoise.

« Nous sommes fiers d’être devenu l’un des festivals incontournables de l’été à Montréal », a déclaré Éric Pineault, président et fondateur de Fierté Montréal, dans un communiqué publié dimanche. « Nous sommes heureux de contribuer à faire de Montréal une ville ouverte à la diversité. »

M. Pineault a également souligné que le festival était bien plus qu’un rassemblement festif et coloré, puisque sa mission première est non seulement de soutenir les communautés LGBT d’ici, mais aussi de donner espoir à celles qui vivent de la violence ailleurs dans le monde.

« Il y a encore beaucoup d’intolérance à l’international, ce qui est franchement inacceptable », a affirmé Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et responsable de la lutte contre l’homophobie au sein du gouvernement de Philippe Couillard, l’une des nombreuses personnalités politiques présentes lors du défilé de la Fierté. « C’est pour cela qu’il est important de se positionner comme une société ouverte, une société où la différence et la diversité sont considérées comme une richesse. »

Un point de vue partagé par le maire de Montréal, Denis Coderre, qui a qualifié la métropole québécoise de « capitale du “ vivre ensemble ”».

«La lutte contre la transphobie et l’homophobie demande une vigilance de tous les instants, a soutenu M. Coderre. Partout dans le monde, il y a encore trop de cas de violence, trop de gens qui se font arrêter à cause de leur orientation sexuelle. Ce défilé est important non seulement pour sensibiliser les gens d’ici, mais aussi le reste de la planète. »

La 10e présentation de Fierté Montréal se tiendra du 8 au 14 août 2016.

1 commentaire
  • Gilles Delisle - Abonné 17 août 2015 06 h 54

    Autres temps , autres moeurs

    Dans les années 60 et 70, pour les jeunes que nous étions, le mot "Fierté" était sur toutes les lèvres, on rêvait d'un pays à naître, d'un pays à construire. C'était la grande époque de la fierté nationale. Aujourd'hui, le sens de ce mot a été détourné pour les besoins de la clientèle gaie et lesbienne. Le pays à naître est toujours là et il est toujours un pays en devenir. La "Fierté" est l'affaire de tous et nous aurons besoin de tous pour créer ce nouveau pays.