Les travailleurs du Vieux-Port protestent

Photo: Alliance de la fonction publique du Québec

Les 200 travailleurs du Vieux-Port ont décidé de troquer leurs uniformes contre des chemises hawaïennes, afin d’afficher leur insatisfaction quant au déroulement des négociations entourant leur convention collective, échue depuis le 1er avril. « La Société immobilière du Canada [qui détient le Vieux-Port depuis 2012] ne nous prend pas au sérieux », déplore Patrick Leblanc, attaché politique de l’Alliance de la fonction publique. Ce dernier précise que l’employeur souhaite diminuer de plus de la moitié sa cotisation au REER des employés, en plus d’offrir des hausses salariales « dérisoires » de 1,5 %. Outre les habillements colorés que les employés comptent porter les vendredis, aucune activité ne sera perturbée au Vieux-Port. Le syndicat n’écarte pas la possibilité de recourir à d’autres moyens de pression « si l’employeur ne révise pas sa position », ajoute-t-il.