L’ouragan Arthur frappe fortement les Maritimes

Après avoir déferlé sur la côte est des États-Unis, vendredi, l’ouragan Arthur, qui s’est transformé en tempête tropicale, affecte samedi les provinces maritimes, principalement la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

 

La tempête est accompagnée de vents dont les rafales atteignent 100 km/h. Elle pourrait déverser jusqu’à 150 millimètres de pluie dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

 

Déjà, samedi matin, de bonnes quantités de pluie étaient tombées à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où Arthur a touché terre en premier. Les forts vents ont cassé des branches d’arbres et provoqué des pannes de courant.

 

L’est du Québec, la Gaspésie et la Côte-Nord, seront aussi touchés, mais dans un moindre degré.

 

Arthur, première tempête officielle de la saison des ouragans, a provoqué vendredi l’annulation de plusieurs célébrations de la Fête de l’indépendance le long de la côte est des États-Unis, notamment en Caroline du Nord.

1 commentaire
  • Josette Allard - Inscrite 6 juillet 2014 10 h 18

    La cause

    Un ouragan est le résultat d'un réchauffement de l'eau des océans. Il est à parier qu'avec le réchauffement climatique, dont ne veut pas s'occuper Harper, il y en aura de plus en plus.