Hydro-Québec peut procéder, dit la Régie de l'Énergie

Près de 1,4 million de compteurs de la nouvelle génération sont déjà en service dans le Grand Montréal.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir Près de 1,4 million de compteurs de la nouvelle génération sont déjà en service dans le Grand Montréal.

Dans une décision rendue vendredi, la Régie de l’Énergie a autorisé le déploiement des nouveaux compteurs «intelligents» d’Hydro-Québec sur l’ensemble du territoire du Québec.

 

Près de 1,4 million de compteurs de la nouvelle génération sont déjà en service dans le Grand Montréal. Les phases 2 et 3 de l’installation à travers la province devraient donc débuter sous peu. Si tout se passe comme prévu, l’ensemble du Québec sera couvert d’ici 2018, portant le total des compteurs installés à 3,8 millions.

 

Au cours des audiences, la Régie a entendu de nombreux témoignages, dont 442 qui dénonçaient la décision d’Hydro-Québec, notamment pour les conséquences néfastes sur la santé que provoquerait l’installation de ces nouveaux compteurs émetteurs de radiofréquences.

 

Les opposants à la décision estiment que c’est maintenant au gouvernement de stopper le déploiement des compteurs «intelligents», par décret.

 

Le regroupement de citoyens «Refusons les compteurs» a d’ailleurs fait parvenir plus tôt cette semaine une lettre au premier ministre Philippe Couillard, lui demandant d’agir rapidement.

 

Le regroupement devait tenir une manifestation samedi, devant les bureaux de la Régie de l’énergie, à Montréal. Une marche vers le bureau du premier ministre devait suivre.

19 commentaires
  • Damien Tremblay - Inscrit 14 juin 2014 11 h 46

    La santé et les COMPTEURS ESPIONS

    Puisque c’est de cela dont il s’agit. Ces compteurs espionnent le consommateur d’électricité afin de charger le tarif maximum quand il y a un pic de consommation. Peu importe la santé des populations.

    Nous sommes confrontés à des décideurs réductionnistes qui ne veulent avoir aucune vision globale systémique sur les conséquences de leurs choix. Ces compteurs espions vont provoquer des dommages possiblement irréversibles à une partie de la population exposée aux ondes qui s’en dégagent.

    Le principe de précaution ? Connais pas… Jamais il n’y a eu autant de médecins dans le gouvernement québécois et pourtant la santé leur paraît une élément sans importance. Il faut dire que plus les gens sont malades, plus l’industrie médicale fait des affaires d’or.

    Le ratio cancer a atteint le sommet historique d’une personne sur deux qui vont contracter un cancer. Personne ne s’inquiète dans le milieu médical car une armée de cancérologues ont tout l’arsenal pour empoisonner, irradier et exciser la bête.

    Pourtant, la prévention, qui a bien meilleur goût, va à l’encontre des intérêts des MÉGA-industries médicale et pharmaceutique. Ces dernières n’ont en fait que pour fonction d’assurer que la machine humaine supporte et maintienne la cadence suicidaire de la production-consommation basée sur l’obsolescence.

    Hydro Québec aurait-elle le même cynisme que Pacific Gas and Electric (PG&E) qui installe ces compteurs espions en Californie ? PG&E a été obligée, en 1993, de verser 333 millions de dollars à des centaines de familles qu’elle avait empoisonnées consciemment avec du chrome hexavalent (Cf au film Erin Brockovich).

    Hydro Québec, ce fleuron national, serait-elle en train de devenir le mouton noir affichant le plus profond mépris envers ses propriétaires, les Québécois ? Serait-elle devenue la pourvoyeuse sans âme de revenus gouvernementaux ?

    • Richard Lapierre - Inscrit 14 juin 2014 13 h 16

      Santé, cancer, empoisonnement, espionnage, cynisme, principe de précaution. Il n'y a qu'une poignée d'individus pour gober ce genre de délire paranoïde. Votre vision globale est totalement dépourvue de raison. Ca ne vaut même pas la peine de commenter d'avantage. Tout a été dit dans les rapports d'experts. C'est pour ca que, malgré une opposition lilliputienne d'environnementalistes paranos, tout ca va de l'avant pour le bien de la majorité.

    • Michel Morisset - Inscrit 14 juin 2014 13 h 57

      Mais d'où tenez-vous ces informations?

      Est-il possible de fournir vos sources et vos références?

    • Francois Gougeon - Inscrit 14 juin 2014 17 h 28

      Qu'est-ce qu'il y a de mal à augmenter les tarifs dans les pics? Si ça peut conscientiser les gens à réduire leur consommation. Je suis sûr que si le parti vert sortait une proposition comme ça, vous seriez pas mal plus réceptif. En plus, à ce que je sache, personne n'a encore suggérer ça au gouvernement.
      Pour ce qui est de votre commentaire sur les médecins, peut-être justement que leur formation scientifique les empêchent de tomber dans les délires paranoïaques. De multiples études ont démontrées l'innocuité des ondes tel qu'utilisées par ces compteurs. Les "éléctrosensibles" semblent plutôt souffrir de l'effet nocebo. De toute façon, si les effets nocifs étaient réels, ça serait l’hécatombe vu l'omniprésence d'ondes beaucoup plus fortes dans notre vie quotidienne.

    • Yvan Dutil - Inscrit 15 juin 2014 08 h 46

      À voir vos exemple, il est évidentq ue vous ne connaissez absolument pas ce dont vous parlez. Utilisez un cas d'intoxication par le chrome hexavalent pour appuyé votre point. montre que vous êtes près à dire absolument n'importe quoi pour appuyer votre position.

    • Yvette Lapierre - Inscrite 15 juin 2014 09 h 38

      Je ne comprend pas la frénésie des gens qui se portent à la défense des compteurs espions, faut croire que certaines personnes aiment être observées dans leur intimité ailleurs que sur Face de bouc...

      Si les risques pour la santé des ondes n'ont pas été prouvés ni démontrés, leur inocuité non plus. Pour ma part, je refuse d'être espionnée par la grosse boite HQ et cela depuis des années, j'ai été victime de leur projet pilote de télélecture dans les années 90 à Montréal, toute une bataille pour leur faire débrancher leur lecteur installé sur ma ligne de téléphone sans m'avoir avertie.

      Y'a des limites à être crédules, non?

    • Simon Chamberland - Inscrit 15 juin 2014 21 h 35

      Mme Lapierre,

      La réfutation des arguments paranoïaque a plus à voir un rejet des théories du complot et de la pseudo-science qu'avez une défense des compteurs.

  • Yvette Lapierre - Inscrite 14 juin 2014 12 h 52

    Droit à la vie privée

    Argumenter sur les effets possibles des ondes sur la santé peut se défendre mais de prouver hors de tout doute la cause à effet n'est pas une mince affaire.

    Par contre les lecteurs espions empiètent sur la vie privée sans doute possible, je conseille aux opossants d'explorer cette avenue, pour ma part, j'ai choisi l'option de retrait malgré les frais exorbitants.

    • Yvan Dutil - Inscrit 15 juin 2014 08 h 44

      En quoi connaître votre consommation plus finement empiètre sur votre vie privé. Quand vous faîtes une téléphone, l'entreprises sait combien de temps vous avez parlé avec quelqu'un et avec qui. Si c'est un cellulaire, elle sait aussi où vous êtes à tout moment.

      Hydro-Québec ne sera que la quantité totale d'électricité consommée dans votre maison avec une résolution temporelle plus grande que maintenant. à moins bien sûr que vous ne gobiez toutes les sornettes véhiculées par les opposants.

    • Simon Chamberland - Inscrit 15 juin 2014 21 h 36

      Hydro-Québec pourrait, au mieux, enregistrer des fluctuation dans votre la puissance que vous utilisez. Impossible de relier ça à un appareil où un autre.

  • Yvette Lapierre - Inscrite 15 juin 2014 09 h 29

    @Francois Gougeon

    Qu'est-ce qu'il y a de bien à être surveillés par Hydro Québec? Les pics de consommations sont connus, ils sont les mêmes pour presque tout le monde, la grosse majorité en tout cas, de 7h à 9h et de 16h à 19h, pas besoin d'un employé branché sur mon compteur pour savoir ça.

    Nous ne sommes pas en pénurie d'énergie électrique mais en surplus invendables ou vendus à perte. C'est pas demain la veille le rationnement des kwh alors quoi?

    HQ est arrivé avec des projets-pilotes invasifs dans le passé, la télélecture sur la ligne de téléphone, le contrôle à distance des thermostats, on dirait que HQ se prend pour Big Brother et il faudrait se laisser faire?

    • Simon Chamberland - Inscrit 15 juin 2014 21 h 37

      L'idée est de connaître les fluctuations pour diminuer les pertes dans le réseau. Conduire une énorme quantité d'énergie sur des milliers de km n'est pas facile si on veut limiter les pertes et avoir la meilleure stabilité du courant.

  • Marie-Michelle Poisson - Inscrite 15 juin 2014 16 h 14

    le tirbunal de la Régie de l'énergie n'est qu'une mascarade

    M. Morisset n'a pas à conclure pour autrui, chacun se fera son idée à partir des informations disponibles sur notre site.

    Bénéficiant de la complaisance des autorités gouvernementales, Hydro-Québec se comporte avec l’arrogance qui la caractérise dans tous les dossiers controversés : saccage de rivières par la construction de barrages, destruction de paysages par des lignes à haute tension et des parcs éoliens, mépris de la qualité de vie, de la santé physique et mentale des citoyens. Avec l'imposition forcée des compteurs émetteurs de radiofréquences, il n’y aura bientôt plus aucun refuge pour les sinistrés des ondes électromagnétiques.

    L'ensemble des activités de HQ devrait faire l'objet d'une commission d'enquête avant que cet société ne devienne le pire ennemi du public.

    J'ai pu observer les façons de faire de HQ lors des audiences de la Régie de l'énergie dans le dossier des compteurs intelligents. La Régie est tout à fait inapte à remplir son rôle de chien de garde. La Régie s'est montrée d'une complaisance inqualifiable. Ce pseudo-tribunal administratif n'est qu'une mascarade; un simulacre de tribunal où le citoyen n'a aucun droit de citer devrait être tout simplement aboli.

    En avril 2014, la Régie de l’énergie a tenu des audiences sur le dossier déposé par Hydro-Québec Distribution : « Lecture à distance – Phases 2 et 3 » La Régie, qui n’a aucune compétence sanitaire ni environnementale a fait, en cinq jours à peine, un retour sur les déboires de la phase 1 et l'évaluation de la rentabilité du projet de 1.5 milliards. Cinq jours pour expédier l’un des plus coûteux et ambitieux projets de déploiement de compteurs "intelligents" en Amérique du Nord! Quelle farce!

    • Simon Chamberland - Inscrit 15 juin 2014 21 h 45

      Et si on parlait des compétences des groupes d'opposants ?

      D'ailleurs, avec le peu de compétence démontrées par les opposants, on se demande encore comment vous évaluez les compétences de la Régie.

  • Leclerc Éric - Inscrit 15 juin 2014 18 h 28

    C'est bien la première fois qu'Hydro est stoppée par la régie

    Pourquoi Hydro-Québec a-t-elle cessé le déploiement des compteurs? Elle possède toujours des arguments de poids pour convaincre les commissaires de la Régie de l'énergie (pour ne pas dire les obliger) à hausser constamment les tarifs, bien au-delà du coût de la vie pour satisfaire l'appétit de son principal actionnaire.

    Où était-ce une stratégie très bien planfiée pour retarder la mise à pied de centaines de releveurs de compteurs qui savaient pourtant, que leurs postes seraient abolis?

    Et attention, une fois tous les compteurs intelligents installés, l'occasion sera extraordinaire pour la société d'état, pour la modulation des tarifs en fonction de la consommation de tous. Imaginez un hiver de froid intense à un tarif moyen de 9 sous du kw/h, c'est ce qui nous attend!

    • Simon Chamberland - Inscrit 15 juin 2014 21 h 38

      Imaginez : ceux qui font attention pour étaler leur consommation ne paieront plus pour ceux qui ne font rien.