La H1N1 a fait six morts en Alberta et en Ontario

Calgary — Une éclosion du virus de l’influenza H1N1 a fait six morts en Alberta et en Ontario au cours des dernières semaines.

Cinq personnes sont décédées en Alberta, dont deux à Edmonton et deux autres à Calgary, ont confirmé les autorités de la santé publique. La grippe y a fait 965 malades déclarés, parmi lesquels 270 ont dû être hospitalisés.

À Toronto, un malade a succombé au virus H1N1, aussi appelé « grippe porcine ». Deux autres personnes infectées par le virus pourraient également en être mortes, mais ces cas font toujours l’objet d’une enquête.

Les autorités sanitaires de la métropole ontarienne ont signalé un pourcentage de cas déclarés de H1N1 plus élevé cette année. Ainsi, 36 % des 210 cas déclarés d’influenza étaient, en fait, des cas de grippe porcine. L’an dernier, on ne comptait que 3,0 % de cas de cette grippe à la même période.

La porte-parole du Bureau de santé publique de Toronto, Kris Scheuer, a indiqué qu’il était difficile de prédire quel type de grippe ferait le plus de ravage cette année. Elle a toutefois noté que l’an dernier, le nombre de cas d’influenza enregistrés pendant la saison grippale avait doublé.

Et alors que les Albertains se précipitent en grand nombre vers les centres de vaccination, les autorités sanitaires de Toronto invitent les résidants de leur région à en faire de même. Le vaccin inoculé cette année contient une souche pour protéger les patients contre le virus H1N1.

Un haut fonctionnaire de la santé publique de l’Alberta, le Dr Gerry Predy, a expliqué que la plupart des cas de grippe s’étaient manifestés au cours des trois dernières semaines, ce qui n’est pas étonnant puisque la saison des Fêtes est propice à la transmission des virus. Il a ajouté que les autorités seraient particulièrement attentives lors de la prochaine rentrée scolaire.

***

Vaccination: une tendance à la hausse

Les plus jeunes adultes canadiens de même que les parents ayant des enfants à la maison sont les Canadiens les plus enclins à appuyer la vaccination contre la grippe. Un sondage Harris-Décima réalisé à la demande de La Presse canadienne précise que 41 % des répondants ont dit avoir reçu le vaccin l’année dernière et que 44 % envisageaient d’y recourir ou l’avaient déjà reçu pour l’actuelle saison de grippe. Or, les Canadiens âgés de 18 à 34 ans ont été les plus fidèles à la vaccination selon Doug Anderson, analyste chez Harris-Décima. Ce sondage est publié au moment où une étude menée en Colombie-Britannique démontre que les enfants âgés de moins de cinq ans sont les Canadiens les plus vulnérables à la grippe H1N1. Moins de 20 % d’entre eux possèdent les anticorps nécessaires pour la combattre.