La bibliothèque renaîtra avec le printemps

La bibliothèque publique de Lac-Mégantic a poliment prié les gens d’arrêter d’envoyer des livres.
Photo: La Presse canadienne (photo) Paul Chiasson La bibliothèque publique de Lac-Mégantic a poliment prié les gens d’arrêter d’envoyer des livres.
Lac-Mégantic – La bibliothèque publique de Lac-Mégantic prévoit rouvrir en 2014 grâce à de nombreux dons, mais a poliment prié les gens d’arrêter d’envoyer des livres.

La bibliothèque et ses précieuses archives ont été consumées par les flammes lors de la tragédie ferroviaire du 6 juillet. La seule bibliothèque de la ville y a perdu un lot unique, dont faisaient partie des œuvres d’artistes locaux, des héritages familiaux, les plus vieilles photos connues de la ville et des négatifs. Le brasier a également incinéré la quasi-totalité des 45 000 livres. Les seuls titres épargnés sont les quelque 1000 qui avaient été empruntés. La petite caisse est le seul objet qui a été retrouvé dans les cendres.

Mais, grâce aux dons venus du Canada, des États-Unis et même d’Europe, les 2500 abonnés de la bibliothèque pourront vraisemblablement recommencer à emprunter des livres dès ce printemps, dans une ancienne manufacture dans laquelle l’institution prévoyait déjà, avant l’accident, déménager.

Deux mois après le drame, la bibliothèque a publié un communiqué pour dire qu’elle était profondément touchée de la générosité témoignée, mais demandait au public de cesser d’envoyer des livres.

« Il faut maintenant les évaluer, les trier, les traiter et les rendre accessibles à la population ; il s’agit là d’un travail colossal », affirmait en septembre Diane Roy, la directrice de la bibliothèque, dans le communiqué, qui ajoutait que les gens qui voulaient encore contribuer pouvaient plutôt envoyer des dons en argent à la Fondation des Amis de la Bibliothèque publique de Lac-Mégantic.

La bibliothèque avait alors reçu plus de 100 000 livres et d’autres arrivaient encore du Québec et de l’est de l’Ontario. Les directeurs de l’institution estiment avoir reçu 200 000 livres, bandes dessinées, CD et autres pièces. Ils prévoient garder 15 % de tout ce matériel, soit 30 000 pièces, et ont déjà amassé 16 000 $ en vendant les doublons.

Point de ralliement

Par ailleurs, des campagnes de financement en Colombie-Britannique, au Maine, en Pennsylvanie, en France et en Allemagne ont permis d’envoyer des chèques totalisant 90 000 $.

La nouvelle bibliothèque est une pièce centrale du plan de reconstruction de la communauté de 6000 personnes, a affirmé Mme Roy. Elle a rappelé que plusieurs points de ralliement populaires, comme l’était la bibliothèque, ont disparu quand le déraillement a réduit à néant une partie du centre-ville. « Depuis cet été, il n’y a plus de bibliothèque, il n’y a plus rien à Lac-Mégantic. Les gens espèrent qu’elle rouvrira bientôt, le plus vite possible. Chaque jour, ils nous demandent quand », a-t-elle rapporté en entrevue dans le nouveau local, alors qu’une équipe de bénévoles s’affairait à assembler des tablettes et à étiqueter des livres.

Un membre du conseil d’administration s’est fixé le 6 avril comme objectif pour la réouverture. « Ça fera neuf mois que la catastrophe est arrivée. Alors ça va être la renaissance de la bibliothèque », a affirmé Jacques Dostie.

Quant à la petite caisse — qui contenait, lorsqu’elle a été retrouvée, 500 $ en pièces de monnaie et en billets graisseux —, elle est devenue, selon le bibliothécaire Daniel Lavoie, « une relique ».
3 commentaires
  • Mario Laprise - Abonné 29 décembre 2013 16 h 54

    Magnifique

    Belle reconnaissance à une femme qui a beaucoup aimé et aussi beaucoup souffert.
    Une artiste, une écrivaine de talent qui mérite que son nom perdure dans son pays d'origine.

    Mario Laprise
    Québec

  • Sylvain Perreault - Inscrit 29 décembre 2013 20 h 01

    La municipalité-phénix

    Une bibliothèque renaît de ses cendres et elle sera baptisée bibliothèque Nelly-Arcan. Lac-Mégantic est une émouvante résiliente.

    Sylvain Perreault
    beloeil

  • Raymond Chalifoux - Abonné 30 décembre 2013 05 h 13

    Envoyer la liste à l'Auteur...



    " La bibliothèque et ses précieuses archives ont été consumées par les flammes lors de la tragédie ferroviaire du 6 juillet. La seule bibliothèque de la ville y a perdu un lot unique, dont faisaient partie des œuvres d’artistes locaux, des héritages familiaux, les plus vieilles photos connues de la ville et des négatifs. "

    Et si, question de bien marquer coup et coût, Yann Martel envoyait à l'auteur qu'est devenu Harper, la liste des ouvrages perdus à Mégantic le 6 juillet 2013, accompagnée d'une facture...

    Monsieur le lobbyiste en chef de l'industrie pétrolière canadienne, en un geste de bonne foi, devrait annoncer que tous les droits d'auteur de son récent livre sur le hockey, devraient être remis à la biblio de Lac Mégantic! Ce serait déjà ça de gagné…