Le python qui a tué deux jeunes garçons vivait dans l’appartement

Campbellton – Le serpent qui a tué deux jeunes garçons, dans la nuit de lundi à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, ne s’était pas échappé de l’animalerie située au-dessous de l’appartement du propriétaire, mais vivait dans l’appartement lui-même.

La Gendarmerie royale du Canada a précisé en conférence de presse mardi que l’animal se trouvait dans un vivarium, doté de parois de verre qui montaient jusqu’au plafond, dans l’appartement même du propriétaire de l’animalerie, où les deux enfants étaient en visite.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le reptile aurait trouvé un petit orifice dans le plafond lui permettant d’accéder au système de ventilation. Au-dessus du salon, là où dormaient les petits Noah et Connor Barthes, âgés de quatre et six ans, la conduite de ventilation aurait cédé sous le poids de l’animal, qui pèse 45 kilos.

« C’est certain que ce n’est vraiment pas un cas standard, a reconnu le sergent Alain Tremblay, de la GRC, tout en précisant que l’affaire était tout de même traitée comme une scène de crime. C’est très dramatique pour la famille, ce qui est arrivé, mais côté policier, il faut comprendre que c’est une enquête où des personnes ont perdu la vie. Notre approche pour analyser une scène est pratiquement inchangée, même si on a affaire à l’acte d’un reptile. »

Autopsie

Une autopsie devait être pratiquée sur les corps des deux victimes mardi à Saint-Jean afin de déterminer la cause exacte du décès, les policiers étant incapables de déterminer s’ils ont été étouffés par constriction du reptile ou écrasés sous son poids lorsqu’il est tombé du plafond.

Par ailleurs, le sergent Tremblay n’était pas en mesure de préciser, mardi après-midi, si le propriétaire de l’animalerie, Jean-Claude Savoie, avait obtenu un permis spécial pour l’animal, qui mesurait 4,3 mètres. Un tel permis est requis au Nouveau-Brunswick pour tout serpent de plus de 3 mètres.

Cependant, un porte-parole du ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick, Steve Benteau, a indiqué qu’aucun permis n’avait été délivré pour un python de Seba. Il a précisé que le ministère n’était pas au courant de la présence d’un python de 4,3 mètres de long pesant 45 kilos dans un appartement à Campbellton. M. Benteau a confirmé que ce genre de serpent n’est habituellement permis que dans les zoos accrédités, à moins de détenir un permis spécial.

Jean-Claude Savoie a déjà été rencontré brièvement par les enquêteurs, mais ceux-ci doivent le revoir, a précisé le sergent Tremblay. « Le propriétaire du magasin va être éventuellement rencontré par les enquêteurs. On essaie d’avoir le plus de renseignements possible avant de rencontrer les gens qui étaient sur la scène. »

Jean-Claude Savoie a déclaré dans une entrevue télévisée qu’il était en état de choc et a indiqué que les deux victimes sont les enfants de son meilleur ami, et qu’ils étaient souvent à son appartement pour visiter son propre fils. Il dit n’avoir rien entendu, et n’avoir découvert la scène horrible qu’en se rendant dans son salon, où les deux garçons dormaient. Il a alors aperçu le serpent, l’a maîtrisé et remis en captivité. Pris en charge par la GRC dès lundi soir, le serpent a été euthanasié et soumis à une autopsie qui a permis de confirmer qu’il s’agissait d’un python de Seba.
14 commentaires
  • François Desjardins - Inscrit 6 août 2013 16 h 43

    Bête...

    La question du serpent... J'ai hâte de voir: un serpent n'attaquera pas une proie qu'il ne peut avaler. S'il attaque une proie, il aura assez à faire: il n'en attaquera pas deux. À supposer que les deux jeunes garçons étaient collés l'un contre l'autre, je cois que même un anaconda ne pourrait les «absorber». Reste à savoir si le python à tué pour tuer. Ça j'en doute.

    Là je viens d'apprendre que le serpent a été euthanasié: brillant! Ça va vraiment aider à comprendre ce qui a pu se passer au sujet de la bête! Des spécialistes auraient peut-être pu nous renseigner sur ce serpent sinon découvrir chez les pythons des comportements encore méconnus, et peut-être ainsi, éviter d'autres drames!. Mais non! On tue la bête: autant engueuler une chaîne de trottoir parce qu'on s'est enfargé dessus.

    • France Marcotte - Inscrite 6 août 2013 18 h 02

      Mais ce qui est un peu spécial, c'est d'éprouver le besoin de garder une telle bête en captivité dans son appartement.

      Et êtes-vous certain qu'en l'examinant sous toutes ses coutures, on en apprendra davantage sur son comportement? Chose certaine, il aurait été mieux ailleurs, dans son milieu naturel, celui d'où on l'a bêtement extirpé.

    • Gilles St-Pierre - Abonné 6 août 2013 18 h 12

      À mon avis il n'est pas nécessaire de faire une étude exhaustive sur le comportement des serpents pour éviter une telle tragédie; il suffit de ne pas permettre ce genre de bêtes dans des endroits non sécurisés et de les confiner dans des parcs zoologiques et rien de moins.

      Bien sûr tous les goûts sont dans la nature et j'adore les bêtes mais les serpents... rien à faire, je n'y trouve aucun intérêts et même très loin de là. Je ne dormirais pas dans un bâtiments là où il y a de telles reptiles et encore moins y laisser de jeunes enfants sans défense.

      Certes, un accident demeure un accident mais trop souvent il serait si simple de les prévenir et d'éviter le pire.

      Toutes mes condéléances à la famille Barthe pour cet terrible drame entraînant la perte de ses deux anges.

    • Djosef Bouteu - Inscrit 6 août 2013 20 h 05

      Il y a souvent des blessures et même des morts causées par des chiens domestiques qui n'étaient pas jugés dangereux avant l'incident.

      (Ex : un bébé décédé d'une morsure à la tête par un chien au Québec.
      http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/0 )

      Je ne vois pas ça comme un motif raisonnable pour étiqueter tous les canidés comme des bêtes à confiner dans des parcs zoologiques.

    • Gilles St-Pierre - Abonné 6 août 2013 23 h 23

      @ Djosef Bouteu

      À suivre votre raisonnement on devrait faire de même avec les ours, les tigres et les gorilles ?

      Soyez tout au moins logique et estimez que la population canines vs celle des reptiles est différente et ce à quoi vous vous reférez est l'exception car les chiens sécurisent suffisament les lieux par rapport aux serpents et probablement contribuent davantage à une bonne santé mentale à leur propriétaire. Sans compter les chiens pour le travail tel que les chiens guides, les chiens chercheurs, etc.

      Si vous aimez autant ces bêtes il y a la Floride qui en est infestée maintenant car suite à des ouragans plusieurs espèces non indigènes ont été libérés dans la nature où ils prospèrent abandamment; bonne affaire en plus des crocodiles. Je préfère de loin mes chiens et leur agréable compagnie tout en me sentant davantage en sécurité avec eux tout comme les enfants qui les fréquentent.

  • Djosef Bouteu - Inscrit 6 août 2013 19 h 57

    Quelle utilité de tuer le serpent?

    C'est épouvantable pour les deux jeunes qui sont morts et leurs proches.

    Mais c'était quoi, l'utilité de tuer le serpent? Parce que l'animal est peut-être tombé sur eux avec des morceaux de plafond.

    Un genre de sacrifice rituel moderne pour conjurer la peine, se venger.

    • André Michaud - Inscrit 7 août 2013 11 h 35

      Ce serpent est parmis les animaux les plus dangereux sur terre, il n'aurait jamais du être importé. On doit le tuer comme tout animal dangereux. À moins que vous ne vouliez le garder chez vous et en devenez responsable ?

    • Djosef Bouteu - Inscrit 7 août 2013 14 h 33

      Non, plutôt le confier à un zoo. Je n'éprouve pas le besoin de tuer tout ce qui pourrait être dangereux.

  • Raynald Martel - Inscrit 6 août 2013 20 h 24

    Serpent

    À mon point de vue, ce genre de bestioles devraient rester dans leur habitat naturel.Ça prends toujours un accident pour corriger une situation. Selon moi, il y a toujours une logique à quelque part, pourquoi tenter le diable comme on dit....Mais l'ètre humain étant ce qu'il est sera toujours victime de ses follies.
    Je suis très peiné pour les parents de ces 2 enfants, je leur offre toutes me sympaties.
    Raynald Martel

  • Marie-M Vallée - Inscrite 7 août 2013 08 h 34

    Qui ?

    Qui est derrière ce commerce et/ou ce traffic d'animaux exotiques ? Des réseaux bien organisés ? D'ailleurs et d'ici ?

    Il serait judicieux de regarder de près ce commerce pour le moins dépassé en 2013.

    • Djosef Bouteu - Inscrit 7 août 2013 14 h 46

      Effectivement, on se demande ce qu'un python de Seba fait dans une maison ou une animalerie. Ce n'est pas un animal approprié, beaucoup trop gros et trop dangereux.

      Il aurait mieux fallu le confier à un zoo.

  • André Michaud - Inscrit 7 août 2013 11 h 37

    Aimez-vous les animaux?

    Quelle idée stupide d'avoir des animaux exotiques. C'est un massacre d'animaux (au moins 80% meurent durant le transport) !!!

    Comme le demontre si bien ce vétérinaire dans son livre "Un vétérinaire en colère" , seul le chat et le chien sont véritablement domesticable sans répercussions négatives pour l'animal. Et il faut éviter les animaux de race, qui sont le fruit des expériences consanguines dégénérées qui ne font que des animaux malades (chaque espèce de race a ses défauts génétiques du à la consanguinité).

    Hélas la plupart des gens ont des animaux pour satisfaire leur égo et catiner..sans se soucier du bonheur de l'animal. Laissez les animaux sauvages libres dans leur milieu naturel si vous les aimez vraiment.