Orenco Station, Hillsboro, Oregon

Le quartier a été dessiné de façon à encourager les résidants à se rendre à pied à la station de train, qui se trouve à 400 mètres ou moins de toutes les maisons.
Photo: Vivre en ville Le quartier a été dessiné de façon à encourager les résidants à se rendre à pied à la station de train, qui se trouve à 400 mètres ou moins de toutes les maisons.

Cette nouvelle banlieue est loin d’être parfaite. Elle a été érigée en pleine terre agricole, faute d’espace disponible. Et seuls les riches ont le privilège de s’y installer, parce qu’il n’y a pas de logements sociaux. L’aménagement du quartier près d’un train léger de 190 millions de dollars aide au moins à réduire la congestion routière et la pollution.

 

Orenco Station existe pour loger les travailleurs des entreprises de haute technologie de la région. Le quartier a été dessiné de façon à encourager les résidants à se rendre à pied à la station de train, qui se trouve à 400 mètres ou moins de toutes les maisons. Le stationnement incitatif compte à peine 137 places, pour 2800 logements.

 

De vastes trottoirs bordés d’arbres longent toutes les rues, même les plus résidentielles. Et des commerces de proximité (café Starbucks, pharmacie, dépanneur, etc.), situés le long de la rue principale, incitent les gens à faire leurs emplettes à pied en rentrant du boulot. Le quartier a des allures de village, avec ses ruelles fleuries où les voitures se stationnent en toute discrétion, derrière de jolies maisons en rangée. On est loin des manoirs de banlieue qui brandissent leurs garages triples comme des trophées.