CityCenter Englewood, Colorado

Une immense place centrale, ornée d’une fontaine et d’œuvres d’art public, accueille l’hôtel de ville, un centre communautaire, un musée et une bibliothèque.
Photo: Vivre en ville Une immense place centrale, ornée d’une fontaine et d’œuvres d’art public, accueille l’hôtel de ville, un centre communautaire, un musée et une bibliothèque.

Durant près de 30 ans, les gens allaient à Englewood, en banlieue de Denver, pour une seule raison : une visite au Cinderella City Mall, immense centre commercial qui générait 45 % des revenus fiscaux de la Ville. Lorsque le centre a fermé en 1997, victime de la concurrence des mégacentres qui poussaient ailleurs, la municipalité a décidé d’acheter le terrain pour en faire un ambitieux projet immobilier.

 

La pression était forte pour y construire un autre power center semblable au quartier Dix30 de Brossard ou au Marché central de Montréal. Pour se démarquer, Englewood a plutôt ordonné aux promoteurs privés d’établir un quartier de type TOD (transit-oriented development) autour de la gare de trains de banlieue qui traverse la ville.

 

Une immense place centrale, ornée d’une fontaine et d’oeuvres d’art public, accueille l’hôtel de ville, un centre communautaire, un musée et une bibliothèque. Des commerces et des bureaux se sont établis dans les autres rues du quartier, qui abrite à peine 440 logements. La suite du projet a été plus terre à terre : Englewood a accueilli un Walmart, qui a exigé l’aménagement de centaines de places de stationnement (plutôt que les logements prévus), pour que le magasin soit visible de la route nationale au sud de CityCenter.

 

Exercice d’urbanisme à moitié réussi, donc. Ça reste mieux qu’un échec total.