Vie polaire éphémère

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir
Un ours de glace grandeur nature a pris forme jeudi midi au coin des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance pour inviter les Montréalais à réfléchir aux conséquences des changements climatiques. Au cours des deux prochaines semaines, les curieux sont invités à toucher l’oeuvre créée par Mark Coreth et sculptée par des artistes inuits et québécois pour observer sa fonte, symbole de l’impact de l’action humaine sur l’état de notre planète, et, éventuellement, découvrir le squelette de bronze de l’animal. Le 21 avril, celui-ci deviendra le point de rassemblement de la marche organisée dans le cadre du Jour de la Terre.