Vivement les SIS

Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir

L’ADDICQ — un regroupement de personnes qui consomment des drogues et leurs alliés de partout à travers le Québec — a réitéré l’importance des services d’injection supervisée (SIS), notamment pour réduire le nombre de décès par surdose, ainsi que les infections au VIH et au virus de l’hépatite C, qui frappent durement les utilisateurs de drogues injectables (UDI), à l’occasion de la Journée internationale des usagers de drogues, jeudi. « Il faut ouvrir des SIS dans les plus brefs délais à Montréal et à Québec. C’est, pour nous, littéralement une question de vie ou de mort », a souligné l’ADDICQ.