Felix Bamgartner se pose après un saut de 38 km

Roswell — L'Autrichien Felix Baumgartner est peut-être devenu dimanche le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, lors d'un son saut effectué depuis une capsule à plus de 38 km d'altitude au-dessus de Roswell, aux États-Unis.
 
Même si les mesures devaient encore être confirmées officiellement, il est probablement devenu dimanche le premier homme à dépasser le mur du son (Mach 1, soit environ 1110 km/h à cette altitude) pour battre le record de vitesse en chute libre détenu par Joe Kittinger, qui avait atteint 988 km/h, soit Mach 0,9, en 1960.
 
Felix Baumgartner a d'ores et déjà battu le record du plus haut saut en chute libre jamais réalisé, détrônant une seconde fois Joe Kittinger, qui avait sauté d'une altitude de 31 kilomètres en 1960.
 
L'ancien parachutiste de l'armée de 43 ans, revêtu d'une combinaison pressurisée, s'est élancé dans le vide depuis sa capsule montée à 38,6 km d'altitude.
 
Tout contact avec la capsule au moment de la sortie aurait risqué de déchirer sa combinaison et l'exposer à un manque d'oxygène et de températures allant jusqu'à -57 degrés.
 
Quatre minutes de chute libre

Après plus de quatre minutes de chute libre, il a ouvert son parachute puis s'est posé dans le désert du Nouveau-Mexique, debout, avant de lever les bras en signe de victoire. Il s'était écoulé environ neuf minutes depuis son saut dans le vide.
 
Moins de trois heures plus tôt, l'Autrichien avait décollé, à bord de sa capsule pressurisée, qui avait entamé son ascension vers la stratosphère, emmenée par un ballon d'hélium.
 
À la demande de Felix Baumgartner, une trentaine de caméras suivaient l'événement. La retransmission sur Internet, présentée comme du direct, avait de fait un léger différé de 20 secondes.
 
Prévue initialement lundi puis mardi, la tentative de saut avait été annulée et déplacée à deux reprises en raison de vents forts. Samedi, les équipes qui accompagnent le sportif avaient fait savoir que les conditions météorologiques semblaient favorables.
 
Felix Baumgartner se préparait à cet exploit depuis cinq ans. «Fearless Felix» («Félix sans peur») avait déjà tenté un saut de 24 kilomètres de haut en mars dernier et de 28,97 kilomètres de haut en juillet.

À voir en vidéo