Anonymous publie une vidéo filmée à Sagard

Sur la photo, l'ancien président des États-Unis George H. W. Bush et le premier ministre du Québec Jean Charest.
Photo: Capture d'écran Sur la photo, l'ancien président des États-Unis George H. W. Bush et le premier ministre du Québec Jean Charest.

Les pirates informatiques Anonymous font encore parler d’eux. Ils ont diffusé hier une vidéo réalisée soigneusement semble-t-il le 30 août 2008, à l’occasion de l’anniversaire de Jacqueline «Jacky» Desmarais, épouse de l'honorable Paul Desmarais, C.P., C.C., président du comité exécutif de la multinationale Power Corporation du Canada

Dans ce vidéo étonnant, on voit la construction en accéléré d’une immense salle de concert temporaire, au milieu du vaste domaine de la famille Desmarais, planté au milieu de Charlevoix, à Sagard. Quelques plans de caméras montrent les imposants jardins à la française qui entourent la propriété, de grandes allées d’arbres et d’arbustes taillés où, à travers des perspectives savamment étudiées, on trouve des fontaines et des œuvres d’art, comme un bronze du célèbre Penseur d’Auguste Rodin. 

 

À l’occasion de cet immense hommage donné en l’honneur de Mme Desmarais, on voit défiler un grand nombre de personnalités, dont George H. W. Bush, Donald Trump, Lucien Bouchard, Brian Mulroney, Jean Charest, l’ancienne gouverneur générale Adrienne Clarkson, Robert Charlebois, Luc Plamondon et Jean Chrétien. Tout le monde porte des tenues de soirées et des décorations pour cette soirée privée très particulière. Dans ce vidéo de plus de 120 minutes, on voit notamment Brian Mulroney chanter pour Jacqueline Desmarais, de même que Robert Charlebois. On voit aussi le journaliste américain Charlie Rose s’entretenir avec Michèle Charest, la femme du premier ministre, au milieu de plateaux soigneusement préparés par des cuisiniers à l’accent français. De même, on aperçoit Paul Sr et Albert Frère, avec Antoine Bernheim entre les deux, discuter un moment.
 

L’Orchestre métropolitain, dirigé par Yanick Nézet-Séguin, se trouve au cœur de cette soirée huppée où se succèdent des interprètes prestigieux, dont Bryn Terfel, Renée Fleming, Marc Hervieux, le ténor Marcello Alvarez.

Plusieurs artistes sont aussi du rendez-vous, dont 
le baryton Étienne Dupuis, la soprano Gianna Corbisiero, la mezzo Julie Boulianne. La mezzo Mireille Lebel, le ténor Antonio Figueroa et le baryton-basse Stephen Hegedus.

Le parolier Luc Plamondon a créé spécialement pour cet anniversaire une scène de comédie musicale dédiée à Mme Desmarais.

Tous les artisans de cette soirée, qui a nécessité la construction d’un imposant pavillon temporaire, ont été logé à proximité du domaine.

Les proportions du domaine où ont été accueilli tout ce monde sont calquées sur les grandes constructions d’avant la Révolution de 1789, habitée par la royauté française. Le domaine de Sagard compte plusieurs milliers d’hectares où on trouve notamment un terrain de golf privé. La fortune de la famille Desmarais est évaluée à plus de 4 milliards, selon le magazine Forbes.


En novembre 2011, plusieurs amis présents dans ce vidéo se sont retrouvés à Paris pour assister, dans un salon de l’Élysée, à la remise de la Légion d’honneur à Jacqueline Desmarais par le président français Nicolas Sarkozy, un ami de la famille. On trouve là notamment l'ancien premier ministre du Québec Lucien Bouchard, le parolier Luc Plamondon et l'ancien ministre Serge Joyal.

Quelques jours plus tôt, le 13 octobre 2011, Mme Desmarais reçoit un doctorat honorifique de l’Université de Montréal. On trouve alors dans la salle Jean Chrétien, Lucien Bouchard, Robert Charlebois et Luc Plamondon, à l’évidence des amis fidèles de celle que l’on présente comme une philanthrope exceptionnelle. Passionnée de musique, elle a doté récemment le jeune violoncelliste Stéphane Tétreault, d’un instrument Stradivarius estimé à plus de 6 millions.

Les images rares de cette soirée relayées par Anonymous courent depuis partout sur plusieurs réseaux sociaux. Elles posent, aux yeux d’Anonymous, des questions sur les rapports qu’entretient entre elle la classe dirigeante du pays. Le groupe affirme que ces images ne sont «qu’un bref aperçu de ce qui sera bientôt montré aux yeux du peuple».

Ces images semblent avoir déjà circulé dans certains milieux, dont celui du journal satirique Le Couac qui estime que le coût de cette soirée avait oscillé entre 12 et 14 millions.

62 commentaires
  • Danielle Beaudet - Inscrite 30 mai 2012 15 h 33

    happy birthday to you

    Comprenez-vous pourquoi le Libral Party exige des étudiants leur juste part, qu'ils paient des augmentations de frais scolarité !!

    Il faut bien pouvoir diminuer les impôts de cette ploutocratie despotique pour qu'elle puisse fêter décemment...

    • Sylvie Poirier - Inscrite 31 mai 2012 00 h 32

      La grande comédie des grandeurs. Enfin, une preuve grandiloquente pour démontrer que plusieurs journalistes ne mentaient pas. Bravo à Anonymous ! Mille fois merci pour ce beau cadeau du »printemps érable». Je me suis usée le bout des doigts à 'écrire depuis deux ans sur John James et Desmarais. Mes commentaires ont souvent été supprimés. C'est pour dire que la vérité n'était pas bonne à dire. Je suis heureuse juste à savoir que Anonymous va sortir d'autres vidéos comme celle-là. De plus, cette vidéo corrobore énormément avec les articles de plusieurs journalistes. C'est un moment d'extase. Et dire que La Presse ne mentionne absolument rien. Les journalistes doivent se sentir petits à ne pas pouvoir parler de leur patron et de ses relations. Radio-Canada en parle aussi. Continuez Anonymous. Bravo aux journalistes qui ont eu le courage de sortir ces faits depuis 2008. La vidéo vous rend hommage...

    • carole lupien - Inscrit 2 juin 2012 13 h 55

      Ils y a a cette réceptions des centaines de personnes mais que des noms connu sont inscrit .Moi ce qui m interresse est la liste des invités est ce possible de l avoir .

  • Martin Galardo - Inscrit 30 mai 2012 15 h 37

    Intéressant

    La plus grande des attention devrait être portée à ce genre d'info...
    Le pouvoir est pyramidale, international, monarchique...

  • Serge Grenier - Inscrit 30 mai 2012 15 h 45

    La «classe ennuyante»

    Les riches se prennent pour des rois, mais n'ont aucune noblesse et mènent des vies ennuyantes à mourir.

    Le château de Monsieur Desmarais est parfaitement à l'image de l'homme : aucune imagination inspirante, aucune sagesse chevaleresque, aucune culture contemporaine.

    Pour paraphraser Yvon Deschamps :

    «La richesse, kossa donne ?»

    Serge Grenier

    • Guylaine Vézina - Inscrit 30 mai 2012 17 h 05

      "Mieux vaut être riche et en santé que pauvre et malade", par contre.
      ps: J'ai hâte de voir comment on traite du sujet dans La Presse... si on n'en parle, bien entendu (hi!hi!hi!).

  • Guillaume Girard - Inscrit 30 mai 2012 16 h 21

    Ploutocratie quand tu es démasquée, la mascarade perd de son charme!

    Ploutocratie quand tu es démasquée, la mascarade perd de son charme!

    On en a souvent entendu parler, voici les preuves maintenant! Après cela on va parler d'indépendance des pouvoirs publiques, politiques, judiciaires et des grosses corporations! Qui mène le bal selon vous?

  • Geoffrey Thorpe - Inscrit 30 mai 2012 16 h 44

    enfin

    Falardeau aurait été content de voir ce nouveau «temps des bouffons». Et quel ramassis, un grand cru! Excellent.

    • Frantz Avril - Inscrit 1 juin 2012 13 h 15

      La jalousie, l'envie, ....

      Frantz Avril

    • David Bellemare - Inscrit 5 juin 2012 07 h 29

      C'est exactement ça, le "Temps des bouffons" ! Pire que ce qu'on aurait pu imaginer.
      Pis ce n'est pas de la jalousie ou de l'envie, comme semble dire un obscurantiste. C'est la constatation que rien ne semble avoir changé depuis le temps de Louis XIV, malgré tout ce qu'on tente de nous faire croire.
      Que tout ce qui nous est raconté sur la crise mondiale, le blabla quotidien des Harper, Charest et cie, n'est que poudre aux yeux. L'argent est là, il n'en manque pas. Il suffit d'aller la chercher en éliminant le pouvoir de cette racaille de riches, leurs échappatoires fiscaux, leurs paradis fiscaux. C'est bien ça le malheur du capitalisme. Tout l'argent est centralisé entre certaines mains, une clique de milliardaires, et toutes les lois sont faites en fonction de protéger leurs privilèges. Vous pensez qu'on peut encore avoir foi en la démocratie après ça ? David et Goliath, voilà la vérité.

    • Frantz Avril - Inscrit 5 juin 2012 12 h 18

      L'envie, la jalousie,....Ce n'est pas bon pour la santé. En particulier pour le coeur.

      Quand on voit quelqu'un trôné par dessus tous les autres dans son domaine (sport, finance, musique, politique, ...), c'est qu'il y a un effort, un sacrifice qu'il est prêt à faire que la majorité d'entre nous n'est pas prête à consentir.

      Parlez aux hockeyeurs de la ligue nationales, les violonistes et pianistes virtuoses, nos politiciens .... C'est facile avoir les sacrifices que ces personnes sont prêt à consentir pour réussir, il y a peu parmis nous qui sommes prêts à s'oublier à ce point.

    • Francine Gélinas - Inscrite 5 juin 2012 16 h 42

      M.Avril,
      Je crois que bien des ouvriers des décennies passées ont fait beaucoup de sacrifices et ne sont jamais devenus riches. De même, 98% de la population actuelle travaille fort au service de ces happy few qui ont su exploiter tous et chacun. Voyons... jamais ces personnes ne se sacrifient! L'idée du sacrifice existe pour faire avaler la pilule à ceux qui ont travaillé fort toute leur vie et sont demeurés sans pouvoir, sans argent, sans joie même! Afin qu'ils ne se révoltent pas, on leur tient votre discours ou celui des religions. "Dieu éprouve ceux qu'il aime"