Journée internationale contre l’homophobie - Les femmes homosexuelles encore plus discrètes que les hommes

Les Québécois disent connaître plus de personnes homosexuelles dans leur milieu de travail que les autres Canadiens. Mais les femmes homosexuelles demeurent encore beaucoup plus discrètes que leurs collègues masculins. C’est ce qui ressort d’un sondage de la Fondation Émergence, diffusé à l’occasion de la Journée internationale de l’homophobie, le 17 mai. « Au Québec, lit-on dans le communiqué, 23 % des répondants disent connaître un ou des hommes homosexuels dans leur milieu de travail, contre 5 % pour les femmes homosexuelles ». 97 % des personnes qui connaissent une personne homosexuelle disent entretenir de bons rapports avec elle.

Reste que 50 % des personnes interrogées croient qu’il est toujours difficile d’afficher son homosexualité en milieu de travail. 11 % croient qu’un employeur hésiterait à embaucher une personne homosexuelle. 47 % croient enfin que les personnes homosexuelles sont difficilement acceptées par la direction.


La Fondation Émergence a répertorié 325 activités qui auront lieu demain à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie. Parmi celles-ci, on note que la Chambre de commerce du Montréal métropolitain tiendra un déjeuner-causerie au Reine Elizabeth sur le thème « Au travail, la diversité sexuelle, ça rapporte ».