Une nouvelle télé sur le Web pour stimuler «le feu sacré» des 9-14 ans

Les jeunes de partout dans le monde pourront dès aujourd'hui naviguer sur la webtélé wigup.tv, un site destiné aux 9 à 14 ans qui les aidera à «trouver leur talent unique pour aider les autres».

Nouvelles, communauté (avec une composante réseau social), aventures, entrepreneuriat, humanitaire... les différentes rubriques de ce site Internet interactif sont conçues pour susciter le talent et la créativité des jeunes afin «qu'ils trouvent leur mission», souligne le producteur Mark Chatel, l'idéateur de ce projet initié par les productions Balestra et financé en grande partie par la Fondation Trillium de l'Ontario.

Vision de leur propre vie

Complètement emballé au bout du fil, M. Chatel parle de son «bébé» comme d'un petit «Disney» ou d'un petit «Cirque du Soleil». «Ça fait 14 ans que je porte en moi ce projet. C'est une plateforme qui va aider les enfants à découvrir qui ils sont pour qu'ils soient encore plus motivés et plus aptes à déployer leur plein potentiel, explique-t-il. Il n'y a pas vraiment d'outils pour trouver sa mission dans la vie. Qu'est-ce qu'on est venu faire sur cette Terre? Ces questions-là me fascinent. Je me suis dit qu'en réunissant des contenus inspirants et en célébrant la créativité des jeunes, on les aiderait.»

Déjà, les enfants de 500 écoles anglophones et francophones de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick sont inscrits à wigup.tv. Avec humilité, Mark Chatel ne vise pas moins d'avoir inscrit 10 000 écoles étasuniennes et même rejoint tous les jeunes de l'Amérique d'ici trois ans, avec des contenus espagnols, bien sûr.

Le nom «wigup» (while I grow up) n'est pas qu'un acronyme qui sonne anglophone, «ça veut dire feu sacré», note celui qui produit le film La Sacrée en tournage en ce moment. «Par la bande, c'est sûr que c'est une façon de s'attaquer au décrochage scolaire. Les enfants décrochent parce qu'ils n'ont pas de vision de leur propre vie», croit-il.