Age moyen de la maternité au Québec: près de 30 ans

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir

Le Québec continue d’accueillir un nombre croissant de bébés mais l’indice de fécondité demeure stable. Cette apparente contradiction s’explique par le fait qu’il y avait, en 2009, davantage de femmes en âge d’avoir des enfants.

Les données de l’Institut de la statistique du Québec, rendues publiques aujourd'hui, indiquent qu’il y a eu 88 600 naissances au Québec en 2009, soit une augmentation de 1 pour cent par rapport aux 87 600 de 2008.

Pendant ce temps, toutefois, l’indice de fécondité est demeuré stable à 1,73 enfant par femme.

Donnée intéressante: l’âge moyen de la maternité, en augmentation constante depuis plusieurs années, atteint 29,8 ans, et l’âge moyen de la mère à son premier accouchement est de 28 ans.

Par ailleurs, les femmes font moins d’enfants en milieu urbain qu’en milieu rural. Ainsi, en 2009, les régions de Montréal et Québec affichaient le plus faible indice de fécondité, à 1,6 enfant par femme, alors que cet indice atteignait 2 enfants par femme en Abitibi-Témiscamingue.

Cette région vient cependant au 2e rang, le Nord-du-Québec occupant une place à part avec un indice de fécondité de 2,9 enfants par femme qui s’explique en grande partie par une concentration beaucoup plus élevée de citoyens autochtones, chez qui l’indice de fécondité est traditionnellement plus élevé.

Toutefois, c’est la région de Montréal qui a connu la plus importante variation à la hausse de cet indice, qui est passé de 1,58 à 1,62 enfant par femme entre 2008 et 2009. La plus forte baisse a été enregistrée sur la Côte-Nord, où l’indice a reculé de 1,99 à 1,89 enfant par femme.

À voir en vidéo