Les minorités visibles représenteront près du tiers de la population canadienne dans 20 ans

Le visage de Montréal est en pleine transformation
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le visage de Montréal est en pleine transformation

Le visage du Canada aura beaucoup changé d’ici une vingtaine d’années, particulièrement dans les grandes villes. Selon des projections présentées par Statistique Canada aujourd’hui, près du tiers de la population canadienne appartiendra à une minorité visible en 2031. La proportion, qui pourrait atteindre jusqu’à 32%, est le double de celle observée dans le recensement de 2006.

Ce changement sera particulièrement apparent à Toronto, où près des deux tiers (63%) des citoyens appartiendront à une minorité visible.

Vancouver sera la seule autre ville canadienne où les minorités visibles seront devenues, en fait, la majorité, avec 59% de la population.

A Montréal, cette proportion sera environ du tiers (31%), ce qui représente tout de même une augmentation du simple au double par rapport aux 16% de 2006.

A l’inverse, la ville de Saguenay sera celle qui, dans tout le Canada, devrait avoir la plus faible proportion de personnes issues des minorités visibles en 2031, soit à peine 2%. Les villes de Québec et de Trois-Rivières seront également parmi les régions métropolitaines les moins peuplées de minorités visibles, les projections faisant état, respectivement, de 5% et de 4%.

A l’échelle nationale, les projections de Statistique Canada indiquent que la population des minorités visibles passera, entre 2006 et 2031, de 5,3 millions à un nombre se situant entre 11,4 millions et 14,4 millions, soit plus du double. Pendant ce temps, la croissance du reste de la population devrait se situer à un peu moins de 12%.

À voir en vidéo