Ottawa veut créer un parc aux îles de la Madeleine

Ottawa — Le gouvernement Harper souhaite créer un nouveau parc national aux îles de la Madeleine. Il s'agirait du cinquième parc national seulement à voir le jour au Québec au cours des 35 dernières années, a indiqué le quotidien La Presse, hier.

La ministre de l'Environnement du Canada, Rona Ambrose, a confirmé qu'elle voulait créer un nouveau parc marin dans cette région touristique du Québec. Ce projet est réclamé par les élus des îles de la Madeleine et par les Madelinots eux-mêmes depuis deux ans. Mme Ambrose a d'ailleurs effectué samedi une visite aux îles de la Madeleine afin de discuter du projet avec le maire Joël Arseneau et de constater par elle-même l'importance de créer un tel parc.

«Les îles de la Madeleines ont un endroit magnifique. C'est un véritable bijou québécois. C'est un bijou qui mérite d'être protégé. En parlant avec les Madelinots, il est clair qu'ils veulent un parc national. Les Madelinots sont passionnés par leur environnement. C'est pourquoi je crois aussi qu'un parc marin serait important sur les plans écologique et économique», a déclaré Mme Ambrose.

Avant d'aller de l'avant, le gouvernement Harper doit obtenir l'assentiment du Québec. Or le Québec s'est montré réticent dans le passé à donner le feu vert à Ottawa parce qu'il cède ainsi la gestion d'un bout de son territoire au gouvernement canadien.

Le gouvernement Charest démontre la même réticence. Mais Mme Ambrose a bon espoir de convaincre Québec de participer au projet.

La ministre Ambrose a précisé avoir reçu une lettre du gouvernement Charest l'informant qu'il ne comptait pas, pour le moment, participer à une étude de faisabilité sur ce projet. En disant oui, Québec craint de créer un précédent qui pourrait nuire à ses projets d'exploitation des ressources naturelles dans cette région.

Parc marin

Il y a présentement au Québec quatre parcs nationaux: le parc national Forillon, le parc national de la Mauricie, la réserve de l'Archipel-de-Mingan et le parc national marin du Saguenay-Saint-Laurent, le plus récent (créé en 1998).

Les frontières d'un éventuel parc national marin aux îles de la Madeleine n'ont pas encore été établies. Ottawa entend créer un comité, avec la municipalité, afin de mener une étude de faisabilité. Mais le parc pourrait avoir une superficie de 5000 km2 et une profondeur de 50 mètres.

Même si un parc marin est créé, les pêcheurs des îles de la Madeleine pourraient continuer à pêcher «dans un esprit de conservation».

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, cachait mal son enthousiasme, et il espère aussi convaincre le premier ministre Jean Charest. Ce dernier sera d'ailleurs de passage aux Îles le 28 août.