25 janvier 1961 - Avenir fort incertain de la TV en couleurs

Interrogé à l'issue de la causerie qu'il prononçait hier devant les membres de la Chambre de commerce du district de Montréal, M. Alphonse Ouimet, président de la Société Radio-Canada, s'est dit incapable de prédire dans combien de temps la télévision en couleurs sera offerte aux téléspectateurs canadiens.

'Si vous m'aviez posé cette question il y a cinq ans, je vous aurais dit dans deux ou trois ans, a dit M. Ouimet. Aujourd'hui, cela m'est impossible. L'avenir de la télévision en couleurs est d'autant plus incertain au Canada qu'elle n'a pas remporté aux Etats-Unis les succès espérés auprès de la population. Il s'y vend seulement un téléviseur en couleurs pour 20 en noir et blanc.

'Les prix de détail commencent aux environs de cinq cents dollars, tout comme au début de la télévision en noir et blanc. Au Canada, les mêmes appareils coûteraient quelque $700.

'Chez nos voisins, il semble cependant se produire présentement un léger regain d'intérêt envers la télévision en couleurs. Cela entraînera-t-il une popularité suffisante pour en assurer la rentabilité? Nous n'en savons rien [...].

'Nous surveillons la situation de près et si jamais l'intérêt des Canadiens pour la télévision en couleurs le justifie, nous serons prêts à la leur donner.

'De toute façon, la Société Radio-Canada ne sera pas seule à prendre cette grande décision.

'Il faudra auparavant que le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion décrète que l'heure de la TV en couleurs est arrivée pour le Canada. Pour l'instant, le BGR n'est pas de cet avis et nous, de Radio-Canada, sommes parfaitement d'accord avec lui sur ce point.' [...]