En bref - Première victoire pour Merck

Atlantic City, New Jersey — Un tribunal du New Jersey a estimé hier que la multinationale pharmaceutique Merck avait correctement informé les consommateurs sur les risques de son anti-inflammatoire Vioxx.

Il a jugé que la compagnie n'était pas responsable de la crise cardiaque d'un patient en 2001. Le jury est allé dans le sens de la défense de Merck en observant que Frederick «Mike» Humeston, originaire de l'Idaho, avait vécu des situations stressantes dans son travail qui avaient probablement causé son attaque cardiaque.