En bref - De retour à Halifax

Halifax — Même s'ils ont passé plus de temps en mer que sur terre, des commandants de la marine canadienne estiment que leur mission humanitaire a été un succès, dans les régions frappées par l'ouragan Katrina, parce qu'elle a permis au Canada d'améliorer son image auprès des Américains.

Deux des quatre navires de l'opération Unison — les frégates NCSM Toronto et NCSM Ville de Québec — sont rentrés au port de Halifax hier, trois semaines exactement après leur départ. Plus de 1000 militaires et membres du personnel de la Garde côtière se sont rendus dans le golfe du Mexique à la suite du passage de l'ouragan Katrina, qui a détruit plusieurs secteurs de la Louisiane et du Mississippi, le 28 août dernier. Le convoi a mis six jours pour arriver à destination. En tout, ils ont passé six jours sur place à participer aux opérations de nettoyage. Les militaires s'attendaient toutefois à rester dans la région durant un mois. «Personnellement, je voulais rester là-bas plus longtemps, a dit le matelot de 2e classe Kevin Jarvis, en serrant dans ses bras sa fille Madison, âgée de deux ans, peu après son arrivée à Halifax à bord du NCSM Toronto. Malgré le peu de temps que nous avons passé là-bas, nous avons fait beaucoup de choses. Les gens disaient que les Canadiens faisaient en une journée ce que les autres faisaient en trois jours. Si nous étions restés plus longtemps, nous aurions accompli plus de choses.»