Salon Maison et tendances - Poitras repense la maison usinée

Ce qui distingue la Poitras Casa de ses consoeurs préusinées est d’abord son design architectural, net et dépouillé. — Source Urban Image
Photo: Ce qui distingue la Poitras Casa de ses consoeurs préusinées est d’abord son design architectural, net et dépouillé. — Source Urban Image

Avec la Poitras Casa, le designer Jean-Claude Poitras donne un nouvel élan à la maison préfabriquée et permet au modulaire de retrouver sa vocation d'origine. Réalisée pour Industries Bonneville, la Poitras Casa est moderne, épurée et farouchement économe en énergie. Une variante intéressante aux victoriennes et autres châteaux à tourelles des banlieues.

En 30 ans de carrière, Jean-Claude Poitras a dessiné des vêtements et plus tard des articles pour la table, puis des armoires de cuisine et même de l'éclairage, toujours avec le but avoué de démocratiser le design. C'est avec cette même motivation qu'il a accepté, le printemps dernier, de confier sa «maison de rêve» à Industries Bonneville, le manufacturier de maisons usinées de Beloeil. Le résultat sera officiellement dévoilé au public au Salon Maison et tendances 2005.

«Les dessins étaient dans mes cartons depuis un certain temps. Lorsque je les ai transformés en maquette l'an dernier pour le Salon Maison et tendances, on m'a proposé de pousser le projet plus loin», raconte le designer. En juin dernier, il rencontre Danny Bonneville pour la première fois et en quelques heures, les deux hommes décident de concrétiser le projet. En un peu moins de quatre mois, la Poitras Casa est réalisée. «Notre plus grand défi a été davantage de rassembler tous les matériaux en si peu de temps, mentionne Dany Bonneville, vice-président marketing de l'entreprise. Quand on pense qu'il faut en moyenne huit semaines pour recevoir des armoires de cuisine et au moins autant pour des portes, réaliser un projet comme celui-là en moins de quatre mois constitue une véritable prouesse.»

Modulaire, verte, spacieuse

Ce qui distingue la Poitras Casa de ses consoeurs préusinées est d'abord son design architectural, net et dépouillé. Longiligne, angulaire, elle offre 4000 pi2 d'espace habitable et 21 fenêtres, répartis sur deux modules liés l'un à l'autre par une section centrale. Ces modules peuvent aussi être superposés pour accommoder un terrain de moindre superficie. Ces modules ouvrent la porte à une foule de possibilités: maison bigénérationnelle, sections «jour» et «nuit» séparées l'une de l'autre (comme on pourra le voir au Salon), et même, ajout d'un troisième module au besoin. Jean-Claude Poitras dit avoir en cela été inspiré par la tendance «New Prefab» qui sévit présentement en Californie: un nombre croissant d'architectes s'intéressent en effet au préfabriqué modulaire, avec des maisons transformables, abordables et surtout adaptables tant aux besoins des futurs acheteurs qu'à leurs activités au fil des jours.

Le choix des matériaux et de bien des caractéristiques de construction fait de la Poitras Casa un produit digne d'intérêt pour qui se préoccupe d'environnement. Elle est entre autres proposée avec revêtement de fibrociment (mélange de fibres minérales et de copeaux de bois) et avec toit «végétalisé» (recouvert de verdure), une caractéristique qui garde l'intérieur de la maison frais et confortable même pendant les canicules et qui peut réduire jusqu'à 50 % la consommation énergétique liée au chauffage.

À cela s'ajoute une isolation à la cellulose (un matériau à base de journaux et de papier recyclés), une terrasse en fibres de bois et sacs de plastique recyclés et un système d'éclairage à diode électroluminescente (DEL) longue durée. «Ce type d'éclairage, ajouté aux innovations du système électrique, fait en sorte que la consommation d'électricité de toute la maison est équivalente à celle d'un chauffe-eau traditionnel», explique Jean-Claude Poitras, qui n'est pas peu fier d'être parvenu à rendre sa maison relativement abordable: «Nous devions nous en tenir à un prix n'excédant pas 225 000 $, dit le designer. Cet exercice de rigueur était pour moi le plus grand défi de tout le projet.»

Contrairement aux coups d'éclat ponctuels qui viennent habituellement se greffer à des salons du type de Maison et tendances, la Poitras Casa aura bel et bien une vie après ledit Salon où elle sera dévoilée. Industries Bonneville entend bien vendre et installer la Poitras Casa aussi souvent que possible. Elle sera offerte avec une foule d'options, notamment un éclairage encastré au ras du sol, un cellier, des armoires de cuisine Maax signées elles aussi par Jean-Claude Poitras et disponibles avec plusieurs types de recouvrement.

***

La Poitras Casa sera dévoilée au public dans le cadre du Salon Maison et tendances 2005, qui aura lieu à la Place Bonaventure du 28 septembre au 2 octobre 2005. Renseignements: (514) 527-9221. www.salonmaisonettendances.com

Collaboratrice du Devoir