Carré Saint-Joseph - Angles, lumière et espace

En plein coeur du Vieux-Lachine, en face du site historique de l'ancienne marina du lac Saint-Louis et de la piste cyclable du canal Lachine, le projet domiciliaire du Carré Saint-Joseph se trouve sur la plus belle avenue de l'arrondissement. Restaurants chics, cafés à l'européenne et autre projets domiciliaires — certains très jolis, d'autres moins réussis — constituent le voisinage du 2150, avenue Saint-Joseph.

D'une sobriété de bon goût, le Carré Saint-Joseph offre à la vue des passants une façade en brique d'argile et bloc fini pierre qui respecte le caractère historique de son environnement. De bureau de poste qu'il était, l'immeuble industriel datant des années 1950 est complètement rénové et considéré comme neuf; avec les taxes de bienvenue que cela comporte. Ont été conservés de la bâtisse initiale les fondations, la structure en acier et les planchers de béton, et on lui a rajouté un étage. Quant aux murs mitoyens, ils ont été doublés afin d'atteindre une isolation acoustique maximale.

Il en reste 14...

La mise en vente sur plans a débuté il y a environ un an. Sur place, l'unité modèle n'est ouverte au public que depuis deux mois et pourtant, des 37 condos que compte le projet, 23 ont trouvé preneurs. Sont encore disponibles 14 unités, parmi les mieux exposées. L'une des raisons qui expliquent ce succès réside dans le caractère unique de chaque unité. Les surfaces irrégulières du bâtiment furent à l'évidence le terrain de jeu d'architectes adroits: dans une créativité renouvelée, on a imaginé un habitat singulier, ouvert, lumineux.

L'aménagement de l'espace, dans ses volumes inattendus, est à l'opposé du concept de parallélépipède nord-américain. La fenestration est très abondante: en cette journée pluvieuse, et sans aucun éclairage, les unités visitées nous parurent très lumineuses. «Nous sommes très fiers de notre projet. J'ai travaillé sur plusieurs projets des propriétés Belcourt, mais celui-ci est le plus beau», avance le vendeur, Marc Ranger. Malgré la prévisibilité convenue de l'affirmation, on est tenté de le croire.

À ce jour, sont encore disponibles des condos donnant sur les quatre façades du bâtiment, les plus recherchés étant bien sûr ceux offrant une vue sur le sud, donc sur le bord de l'eau, vers l'ouest, ou encore l'est, pour le soleil matinal. Par beau temps, il est possible d'apercevoir le dôme de l'oratoire Saint-Joseph et le mont Royal. Située au rez-de-chaussée, l'unité la moins chère disponible, l'équivalent en superficie d'un trois et demie, se détaille à 140 000 $ tandis que la plus chère, au 3e étage, grande de 1426 pi2, vaut 400 000 $. Entre les deux, les prix des unités se situent entre 200 000 $ et 250 000 $. Les condos au rez-de-chaussée et au troisième s'étendent sur deux étages, dans le style mezzanine, tandis qu'au deuxième, ils offrent un plafond de 10 pieds de hauteur sur un seul étage.

Le Carré en détail

Les condos du Carré Saint-Joseph sont chauffés à l'électricité et le constructeur ne fournit pas de thermopompe. Certains, notamment au sud, sont climatisés. Un espace de stationnement est inclus, intérieur ou extérieur, selon ce qui est prédéterminé pour chaque unité. En ce qui concerne le rangement, un casier individuel au sous-sol est prévu pour tous. Les condos incluent une salle de lavage avec les entrées laveuse-sécheuse, naturellement. Du côté de la salle de bain, les unités les plus grandes ont une douche sur pied et un bain séparé, tandis que les studios ont le traditionnel bain-douche. Les unités des deuxième et troisième étages incluent un foyer au gaz naturel, facturé individuellement, il va sans dire.

Seul bémol, si les aires communes (salon, salle à manger et couloir) ont un plancher en merisier, de la moquette recouvre ceux des chambres, escaliers et mezzanines; avis aux intéressés. La taille des garde-robes varie puisque les angles de la bâtisse sont aléatoires. Par contre, chacune des unités comprenant deux chambres à coucher offrait au moins une garde-robe géante, dit «walk-in». Par ailleurs, certaines unités visitées offrent un balcon et, mieux encore, une terrasse sur le toit pour ce qui est des unités au troisième étage.

Les frais de condos au Carré Saint-Joseph varient entre 75 $ et 225 $ par mois, et comprennent l'entretien paysager, le déneigement, la ventilation, l'entretien des ascenseurs, l'assurance des biens et même l'arrosage contre les araignées deux fois par an, proximité de l'eau oblige. Fait amusant, une chute à ordures est mise à la disposition des résidants dans les couloirs.

***

Unités disponibles
- Rez-de-chaussée:

1 studio et mezzanine (équivalent d'un trois et demie) 987 pi2

4 unités - 1 cc et mezzanine, superficie de 1055 à 1213 pi2
- 2e étage:

3 unités - 2 cc, superficie de 935 à 1133 pi2

***

Fiche technique
- Extérieur:

Stationnement extérieur éclairé

Portes-patio en verre thermo et fenêtres en PVC
- Intérieur:

Détecteur de fumée

Corridors ventilés

Ventilateurs de salles de bain, de cuisinière et de sécheuse avec sortie extérieure

Choix standard pour les armoires de cuisine et de salle de bain en mélamine avec comptoirs moulés

Plancher de cuisine en céramique

Évier de cuisine double en acier inoxydable

Hotte de cuisine avec sortie extérieure

Ventilateur avec humidistat dans la salle de bain

***

Hauteur des plafonds
- Rez-de-chaussée:

Partie à aire ouverte 16'6"

6' sous le plafond de la mezzanine

Mezzanine 7'
- 2e étage: 10'
- 3e étage: De 9' à 19' plafond style cathédrale

9' sous mezzanine

Mezzanine 8'10"