Le Cherbourg - Sur les berges d'un long fleuve tranquille

Le développement de projets immobiliers destinés aux retraités s'amplifie au rythme auquel la population vieillit. Évidemment, plusieurs promoteurs se lancent à la conquête de cette nouvelle clientèle. Le Groupe Prével fait partie du nombre. Après plusieurs réalisations destinées aux retraités, l'entreprise propose, cette fois-ci, un prestigieux complexe locatif destiné aux 60 ans et plus qui s'élèvera à Brossard sur les berges du fleuve Saint-Laurent.

Le Cherbourg, qui représente un investissement de 35 millions de dollars, «est avant tout orienté vers un mode de vie. Les mots que les gens nous ont dits et qu'on a retenus sont "plaisir" et "bien-être". On pourrait dire que c'est le "Carpe diem" d'un Ronsard que l'on désire offrir», avance d'entrée de jeu le coprésident de Prével, Jacques Vincent, afin de résumer l'esprit du complexe.

Partant de ce constat, le Groupe Prével a déployé un projet et une promotion qui s'articulent autour d'activités sociales symbolisant le plaisir et la joie de vivre. Une impressionnante série de services a donc été mise sur pied. Le Cherbourg comprendra un centre de santé personnel, un salon de beauté, un centre de conditionnement physique et un spa. Il y aura même une salle de cinéma, une bibliothèque, un restaurant gastronomique ainsi qu'une piscine intérieure. «La piscine permettra d'avoir une vue directe sur le fleuve», ajoute M. Vincent.

Toutefois, le promoteur soutient que le principal atout du complexe reste le fleuve Saint-Laurent, sur les berges duquel le Cherbourg prend actuellement forme. Un atout majeur qui devrait offrir aux locataires une vue et un environnement enchanteurs.

«On a vraiment maximisé le fait d'être au bord du fleuve, d'abord en offrant une vue sur le fleuve au plus grand nombre d'appartements possible. Et on a fait un jardin entre les appartements sur le bord du fleuve. De cette façon, les gens peuvent être en contact avec l'eau dès qu'ils mettent le pied dehors. C'est un environnement de détente qui rappelle celui de la villégiature», souligne-t-il.

On prévoira un accès au fleuve ainsi que la possibilité de pratiquer plusieurs loisirs et activités sportives dans l'espace aménagé sur les rives du fleuve. Un quai devrait permettre aux résidants d'avoir accès à la voie maritime; des pédalos et chaloupes seront mis à leur disposition.

Pour 2006

La construction de l'édifice résidentiel de neuf étages — qui prendra la forme d'un U — a débuté en juin dernier. M. Vincent prévoit que la première phase du projet devrait être terminée à l'automne 2006. Le Cherbourg comprendra près de 250 unités qui se répartiront entre 130 appartements d'une chambre à coucher et 120 de deux chambres à coucher.

La superficie des appartements variera entre 550 pi2 et 1300 pi2. Évidemment, les prix de ceux-ci reflètent ces différences. Les prix les plus abordables gravitent autour de 900 $ par mois, tandis que les appartements les plus luxueux atteignent 2200 $. Ces prix incluent l'électricité, l'air climatisé, l'eau chaude, un stationnement intérieur et un service de navette pour les résidants.

L'intérieur des appartements comprend l'ensemble des commodités, dont la climatisation, une entrée laveuse-sécheuse et un lave-vaisselle. De plus, toutes les unités auront des planchers de bois franc et la tranquillité des résidants sera assurée par la mise en place d'une insonorisation efficace. Le but est donc clair: offrir un environnement qui met tout en oeuvre pour faciliter la vie des locataires.

L'investissement de 35 millions de dollars a été effectué avec l'aide de SOLIM, la filiale immobilière du Fonds de solidarité FTQ, dont la mission est justement de réaliser des partenariats avec des entreprises impliquées dans le domaine immobilier.

Initiatives précédentes

Le Groupe Prével n'en est pas à sa première initiative du genre. Le Village liberté sur berges, un complexe destiné aux 50 ans et plus, a déjà été réalisé. L'expérience acquise lors de ce projet est d'ailleurs d'une grande utilité à la réalisation du Cherbourg: «C'est un projet qui nous avait amenés à effectuer de nombreuses démarches afin de mieux connaître cette clientèle-là. L'idée était d'offrir, principalement aux "boomers", une nouvelle étape en matière d'habitation. Et cela a bien fonctionné. Maintenant, la suite logique est d'offrir quelque chose de semblable aux gens qui sont arrivés à l'étape supérieure.»

Donc, à quelques différences près, le promoteur reprend maintenant la formule pour les 60 ans et plus. Pour le Village liberté sur berges, «on faisait un produit en vente», mais les enquêtes et les groupes de discussion «nous ont permis d'apprendre qu'il était préférable de louer les logements dans le cas du Cherbourg. Les gens nous ont dit qu'ils étaient arrivés à une étape de leur vie où ils désiraient davantage garder leur argent pour l'investir dans des voyages ou d'autres types de projet personnel», indique-t-il.

Avec ce projet, le Groupe Prével s'adresse spécifiquement aux retraités «actifs». Mais qu'arrive-t-il lorsqu'une personne perd son autonomie? M. Vincent admet qu'«il y a un degré de perte d'autonomie où les gens doivent aller ailleurs afin d'obtenir les soins nécessaires à leur situation. Mais on se rend compte qu'il y a une certaine perte d'autonomie qu'on peut combler. Nous, on veut offrir les services qui peuvent les soutenir jusqu'à un certain niveau», précisant que le Cherbourg offre de l'aide pour la prise de médicaments et les injections.

Il poursuit: «On souhaite offrir aux gens la possibilité de vieillir chez eux le plus longtemps possible, mais il est évident qu'on n'est pas en mesure de fournir le soutien nécessaire aux gens qui perdent totalement leur autonomie.»

Conscient de la préoccupation de sa clientèle pour la santé, le Cherbourg met tout en oeuvre pour leur offrir des lieux où ils pourront se maintenir en forme et en santé. Par exemple, des séances d'aquaforme seront offertes dans la piscine du complexe. De plus, pour les fanatiques de vélo et de patin à roues alignées, une piste cyclable se trouve à proximité.

Collaborateur du Devoir