Naufragés enfermés dans la soute

Manta — Une adolescente équatorienne qui a survécu plusieurs jours en mer en s'accrochant à un tonneau a déclaré hier que des dizaines de personnes tentant d'émigrer illégalement aux États-Unis étaient enfermées dans la soute du bateau lorsqu'il a coulé.

Plus de 100 personnes ont péri noyées après le naufrage, la semaine dernière, du bateau de pêche, d'une capacité de 13 personnes.

Neuf rescapés ont survécu en s'accrochant à des tonneaux de gazole et d'eau jusqu'à ce qu'un autre bateau les recueille dimanche. Quatre autres personnes, qui avaient initialement survécu au naufrage, ont fini par se noyer, à bout de forces. Le voyage avait été organisé par des passeurs qui faisaient payer 10 000 $ pour se rendre aux États-Unis. Il n'a été procédé à aucune arrestation jusqu'ici. Les survivants disent n'avoir jamais rencontré les passeurs mais leur avoir parlé au téléphone. Le bateau surchargé avait quitté jeudi dernier sans autorisation le port d'Esmeraldas à destination du Guatemala. «Nous devions payer 5000 $ une fois arrivés au Guatemala, et de là, ils devaient nous emmener aux États-Unis par voie terrestre», a dit Sisa. Le bateau a sombré dans les eaux équatoriennes mais la marine équatorienne a dit n'en avoir été informée que mardi soir.