Un Tour sous le soleil

Montréal comptait hier un nombre impressionnant de cyclistes dans ses rues, avec la présence des participants au traditionnel Tour de l'Île, mais aussi avec celle des rouleurs habituels pour qui le vélo sert à tout, même à transporter un violoncel
Photo: Jacques Grenier Montréal comptait hier un nombre impressionnant de cyclistes dans ses rues, avec la présence des participants au traditionnel Tour de l'Île, mais aussi avec celle des rouleurs habituels pour qui le vélo sert à tout, même à transporter un violoncel

Montréal comptait hier un nombre impressionnant de cyclistes dans ses rues, avec la présence des participants au traditionnel Tour de l'Île, mais aussi avec celle des rouleurs habituels pour qui le vélo sert à tout, même à transporter un violoncelle en sens contraire dans la rue Saint-Hubert.

La Féria du vélo de Montréal 2005, commencée la semaine dernière, s'est donc terminée hier après-midi au parc Laurier avec l'arrivée des derniers participants ayant parcouru les 45 kilomètres du Tour de l'Île, dont c'était la 21e édition. Chaud soleil et petit vent rafraîchissant ont attiré hier encore quelque 30 000 cyclistes, dont 2000 se sont inscrits le matin même. Ce résultat, moins spectaculaire que certaines années passées, constitue selon les organisateurs une «vitesse de croisière confortable», compte tenu du fait que des activités sont proposées durant toute la semaine. Ainsi, ce sont près de 44 000 personnes qui ont participé à l'un des trois grands événements de la Féria (3000 au Défi métropolitain à Châteauguay, dimanche dernier, puis 11 000 au Tour la nuit, vendredi — un nouveau record stimulé entre autres par des conditions météorologiques parfaites).