Exil prévu pour les Russes qui épousent des étrangers

Moscou — Plusieurs députés russes sont en train de concocter une proposition de loi posant des conditions draconiennes aux mariages entre Russes et étrangers.

Selon Nikolaï Kourianovitch, élu à la Douma sous les couleurs du parti ultra-nationaliste PLDR et l'un des auteurs de ce texte, tout Russe qui voudra épouser un ou étrangère devra quitter le pays et renoncer à la nationalité russe.

«Nos femmes, qui sont les meilleures et les plus belles du monde, s'en vont vivre à l'étranger. De ce fait, elles gaspillent ce que nous avons de meilleur — le capital génétique de la Nation russe», a-t-il expliqué au micro de la radio Echo de Moscou. Depuis la chute du communisme, le nombre de Russes qui ont épousé des étrangers a considérablement augmenté et, d'après un sondage cité en 2004 dans la revue Ogonyok, une jeune femme sur trois âgée de 17 à 25 ans souhaite épouser un étranger et vivre ailleurs qu'en Russie.

Aux termes de la future proposition de loi, les jeunes mariés seront «exilés dans le pays du conjoint étranger de manière à protéger la Russie contre toute invasion d'éléments étrangers». Le député a toutefois reconnu que les chances de voir ce texte adopté par le Parlement russe étaient très minces.