En bref - Loyers: des propriétaires gourmands

Les hausses de loyer exigées par les propriétaires à l'occasion du renouvellement des baux sont nettement supérieures à celles recommandées par la Régie du logement du Québec, selon des données compilées par le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ).

Lorsqu'on considère les 1700 cas analysés par l'organisme, on constate une hausse moyenne de 4 % alors que la Régie suggère une augmentation de 0,8 %. Ces hausses sont plus importantes pour ceux qui habitent des logements moins coûteux (350 $ et moins), soit près de 8 %. Le RCLALQ craint que la facture devienne encore plus salée pour les nouveaux locataires et exige que les propriétaires soient tenus de déposer à la Régie du logement une copie des baux. «Alors que l'on peut, par exemple, contacter Hydro-Québec pour connaître les coûts antérieurs en électricité du logement convoité, il est souvent impossible de savoir combien payait l'ancien locataire de ce logement», déplore François Roy, coordonnateur d'un comité logement de Gatineau.