BioFerme Laval - Une grande aventure culinaire

Parmi les quelque 500 fermes biologiques spécialisées dans la production végétale et animale à travers le Québec, BioFerme Laval mérite le détour. C'est que l'entreprise de Sainte-Dorothée combine deux missions, l'une plus vitale que l'autre: non seulement elle offre une impressionnante gamme de produits frais en table champêtre, en boutique ou en panier, mais elle permet aussi à des personnes autistes de s'épanouir par leur labeur. Incursion dans une ferme unique au Canada.

Tout au bout de l'autoroute 440, à 15 minutes de Montréal, on est déjà à la campagne. Un panneau annonce la Route des Fleurs: montée Champagne, rang Saint-Antoine... Et voilà la petite ferme qui se présente sous les traits d'un petit bungalow de banlieue, tout ce qu'il y a de plus commun. Une fois la surprise passée et le drive way franchi, ce qu'on découvre au dedans et à l'arrière a de quoi réjouir les sens et mettre en appétit.

L'intérieur de la maison a été complètement réaménagé pour attabler 28 personnes. Sur le menu, qui varie au gré des saisons et des récoltes, on peut lire: potage de la ferme, verdurette de Guillaume (on apprendra ensuite qu'il est maître maraîcher), cuisse de canard confite en pot-au-feu et ses légumes, pintade laquée aux cerises de terre et romarin, gigot d'agneau aux fines herbes de Sainte-Dorothée (et quelles herbes!), clafoutis aux poires givrées à l'érable....

Qualité

À chaque plat, on s'extasie en songeant que la quasi-totalité de ce qui échoue dans son assiette (celle-ci fabriquée, tout comme le reste de la vaisselle, à l'atelier de céramique attenant à la maison) provient du jardin et des enclos, juste là, derrière, et ne contient donc ni agent de conservation ni trace d'OGM... Pour se ravir ainsi la panse, on n'a qu'à appeler 24 heures d'avance, à choisir son emplacement en salle à manger ou en terrasse, selon le temps, à sortir de la ville l'instant d'un repas, à apporter son vin et à prévoir une quarantaine de dollars pour sept couverts (et si on désire un prix et un menu sur mesure, la chose demeure possible).

Mais il y a encore mieux à faire que se repaître uniquement à la table champêtre concoctée par le chef, Éric Long. Sachez d'abord que le service, tout à fait réussi, est assuré par des personnes qui présentent un trouble envahissant du développement, de l'autisme ou une déficience intellectuelle. Autrement dit, on y va bien sûr pour l'excellence de la nourriture, mais aussi dans l'intention de soutenir une entreprise d'économie sociale qui aide des gens en difficulté à s'épanouir grâce à une méthode de travail autre. Tout au long de la visite du Devoir, l'entretien avec le chef cuisinier sera d'ailleurs interrompu par de multiples directives à distribuer au personnel: «Les épices, ça va dans le réfrigérateur... Il ne faut pas mettre la salade au compost avec les sacs...»

Plaisir

Achetée en 2001 par Les Entreprises Qualité de Vie, la ferme embauche une douzaine de ces travailleurs qu'elle répartit dans les différents ateliers — cuisine (table champêtre, transformation), céramique, ébénisterie, serres, animaux, champs, paniers bio... — dirigés par des professionnels de métier. «L'effet thérapeutique est incontestable, observe Éric Long. Il faut les voir le matin débarquer de l'autobus, ils sont heureux de travailler ici et on a du plaisir avec eux. Ils ont leur routine, se sentent utiles et ont droit à l'erreur.»

Vrai que l'environnement est propice au bonheur. Une fois repu, ou même avant de goûter aux délices de la table, une visite de la ferme s'impose. À l'arrière du bungalow, un petit étang artificiel jouxte la terrasse, qui côtoie le four à pain. Un peu plus loin, la boutique propose des petits plats cuisinés bio, des oeufs bio, des légumes bio, des carrés aux dattes bio... Seules les assiettes, tasses, plats de service en céramique, faits à la main, ne le sont pas... Les petits comme les grands auront tout le loisir de déambuler sur le domaine — un centre d'interprétation a d'ailleurs été mis sur pied tout récemment — pour découvrir lapins, émeus, cochons, canards, pintades, agneaux, poules pondeuses, mais aussi tout ce que la terre offre de meilleur en matière de verdure. Quand on disait que ça valait le détour...

***

BioFerme Laval

573, rang Saint-Antoine

Sainte-Dorothé, Laval

(450) 962-5532

www.autisme-laval.org