Prêt-à-manger - De la «santé» au comptoir

Pas le temps de cuisiner, mais soucieux de manger santé? Vous êtes sûrement de ceux qui croient aux vertus des petits plats végés précuisinés de type Commensal ou Fontaine Santé. Vous n'avez pas tort, mais voici un conseil: prenez le temps de lire la liste des ingrédients!

On les retrouve au supermarché, au comptoir des mets préparés réfrigérés ou dans la section des surgelés. Ils se nomment végé-pâté, trempette aux épinards, casserole à la créole, chili mexicain, couscous aux légumes, émincé thaïlandais, potage à la courge, cretons végés, tourtière de millet, tartinade de tofu, salade de pâtes... Ils promettent tous fraîcheur (durée de vie déterminée!), qualité nutritive, saveurs naturelles et, dans certains cas, ingrédients biologiques.

«Nos produits sont naturels, sans agent de conservation, sans colorant et sans OGM. De plus, notre certification biologique avec BioÉcocert indique qu'on utilise des ingrédients biologiques dans certains de nos produits et que notre usine dispose d'un système de traçabilité pour empêcher toute entrée d'OGM», explique Pierre Laurence, vice-président des ventes et de la mise en marché des produits emballés du Commensal.

Voir et vérifier

Vendus en épicerie sous l'étiquette Le Petit Chef, les plats cuisinés du Commensal font figure de leaders en la matière. Un peu plus loin se trouve Fontaine Santé, avec ses salades, sauces, trempettes et pâtés, qui s'inscrivent dans le créneau santé mais pas bio. «Notre credo est la fraîcheur des aliments que nous offrons à leur plus simple expression, indique Jean-François Colette, coordonnateur du marketing chez Fontaine Santé. Par exemple, l'humus comporte sept ingrédients dont aucun n'a un nom compliqué à prononcer!»

Autant leur tendre l'assiette sans confession! Eh bien non, réplique Nathalie Jobin, nutritionniste et directrice de la nutrition et des affaires scientifiques chez Extenso, un centre de référence sur la nutrition humaine. «Toutes les marques qui veulent s'afficher santé ont un souci d'enlever les gras trans dans leurs recettes — pas de viande, protéines végétales ajoutées... Par contre, même s'ils contiennent de bons gras, ces produits peuvent être tout de même très riches en lipides et ne pas être nécessairement une bonne source de protéines. Pour tous ces aliments préparés, il ne faut pas se fier uniquement à l'emballage ou à la réputation (de la marque). Il faut prendre le temps de regarder le tableau de la valeur nutritive et de regarder les ingrédients pour se faire une idée du contenu réel. Parfois, on peut avoir des surprises.»

Le Commensal et Fontaine Santé, pour ne parler que d'eux, sont bien conscients de ces critiques. «De plus en plus, on réduit nos taux de sodium et nos taux de matières grasses, indique Pierre Laurence. C'est impératif et ça fait partie de notre plan stratégique pour les cinq prochaines années. Tous les produits sont scrutés à la loupe pour offrir, en fonction d'un goût, les valeurs nutritives importantes. Il y a encore du travail à faire, mais si on se compare à tous les produits existant dans le marché du prêt-à-manger, on est encore en haut de l'échelle.» Quant à Fontaine Santé, très au fait que sa fameuse trempette aux épinards est constituée aux deux tiers d'huile, elle entend bien proposer une version plus légère...

Vive concurrence

L'un comme l'autre n'auront d'autre choix que de réviser leurs recettes s'ils veulent rester en tête du peloton, vu la concurrence de plus en plus féroce qui se livre au rayon du prêt-à-manger. Même les grandes chaînes d'alimentation se sont mises de la partie en proposant leur propre gamme de produits santé — pensons à Loblaws et son Choix du Président, à Provigo et sa ligne Bleue... En fin de compte, tous ces joueurs attirent de nouveaux consommateurs dans le giron du «manger sainement».

«Quand on n'a pas le temps de cuisiner, certains produits peuvent être effectivement de bonnes solutions de rechange, remarque Nathalie Jobin. Ils peuvent être un bon départ pour fabriquer autre chose à la maison. On part d'une soupe ou d'une sauce pour des pâtes et on complète en rajoutant des légumes. À nous de nous en servir comme un ingrédient de base pour préparer un repas plus complet et plus santé !»