Bromont - La ville des villas, maisons, manoirs et autres pavillons

Les projets immobiliers foisonnent dans cette ville qui clame ses particularités et son caractère champêtre tout en se définissant aussi comme une banlieue éloignée de Montréal.

L'humoriste Alphonse Allais suggérait de «construire les villes à la campagne». Cette suggestion ne correspond vraiment pas à la réalité de Bromont où, s'il fallait absolument choisir un référent connu, ce serait plutôt la banlieue que l'on tente de

recréer dans un environnement naturel.

En fait, Bromont innove avec ses grands îlots de maisons et condos parsemés dans les montagnes ou adjacents à des terrains de golf. Les arguments de vente sont — tous projets confondus — les mêmes: nature, sport, calme, nombreux services locaux et, pour ceux qui ont encore des obligations en ville, une autoroute qui place Montréal à 50 minutes. Quand on n'est pas obligé d'entrer dans la métropole aux heures de pointe, cela place Bromont (sortie 74 de l'autoroute 10) à une «distance temporelle» équivalente à celle des villes de la proche banlieue.

En piste

Parmi les projets immobiliers en cours, l'un des plus importants est celui du Cercle des Cantons, un ensemble de 400 condos à proximité des pistes de ski alpin du mont Brome. «Imaginez, lit-on sur le site Internet du Cercle, un style de vie relax, convivial, raffiné, mais sans prétention ni mouches noires, aux allures champêtres, qui répond à toutes vos attentes en matière de bien-être, et où vous pouvez pratiquer les activités les plus variées.»

Convivial? Oui, entre autres par la construction d'un pavillon de loisirs qui sera «pourvu de toutes les installations nécessaires à une vie communautaire chaleureuse et active». On retrouvera donc dans ce centre communautaire une piscine chauffée, des remises pour équipements sportifs, des vestiaires pour hommes et femmes, un gymnase, un centre d'affaires entièrement équipé, une salle de conférence. À cela s'ajoutera à partir de l'hiver prochain une remontée mécanique sur le versant des Cantons du mont Brome. Cette remontée permettra aux résidants des condos de marcher seulement quelques instants pour aller skier! Oubliée la nécessité de prendre son auto pour aller au centre de ski. Comme quoi luxe et écologie peuvent faire bon ménage...

Autre aspect intéressant, du moins pour ceux qui sont sensibles à la pollution visuelle, les condominiums seront situés dans des édifices de trois étages dont la hauteur maximale ne dépassera pas la cime des arbres. Par ailleurs — et c'est là un aspect vraiment novateur — les promoteurs indiquent sur leur site que l'éclairage extérieur sera tel que «le tout [sera] baigné d'un faible éclairage extérieur protégeant le ciel étoilé, le Cercle des Cantons vous promet un retour aux sources».

On entend par là les ciels d'autrefois, ceux qui s'offraient chaque soir avant que l'éclairage électrique ne vienne créer un filtre blanchâtre entre les humains et l'immensité étoilée. Bientôt, «si la tendance se maintient» comme dirait Bernard Derome, les spectacles du ciel ne seront plus visibles que dans des coins reculés, au grand dam des astronomes amateurs et professionnels qui sont en accord avec ce constat de Gilles Vigneault: «L'homme des villes confond la Lune avec une enseigne de gazoline et prend les néons pour la clarté des étoiles...»

Le Cercle des Cantons offre plusieurs choix d'habitations allant du simple studio de 585 pi2 aux grands condominiums de trois chambres à coucher assortis d'un balcon panoramique (1365 pi2). Tous, surtout les grands, offrent évidemment un «style de vie sans souci avec stationnements souterrains chauffés, espace de remisage, ascenseur, grand foyer, espaces à aire ouverte et plafonds de neuf pieds, cuisine de style gourmet, mobilier encastré...» Le prix? Grosso modo, entre 250 000 $ et 400 000 $, auxquels s'ajouteront des frais de condo qui seront proportionnels à la superficie de l'unité d'habitation (0,18 $ le pied carré les deux premières années et 0,22 $ ensuite).

Pour l'amour du golf

Bromont compte quatre terrains de golf. L'un d'eux est le Royal Bromont, qui compte un volet résidentiel de quelque 200 terrains entourant le parcours de golf. Contrairement à ce qui est souvent le cas, ce projet n'est pas dirigé par un promoteur-constructeur mais, selon le trait d'humour du courtier François Robert, par un «promoteur-golfeur». Qu'est-ce à dire? Que les acheteurs de terrains (à 3 $ le pied carré) peuvent faire construire la maison par le constructeur de leur choix ou prendre l'une des maisons proposées. Dans le cas où ils transigent avec un constructeur extérieur, les acheteurs doivent cependant adopter une construction qui s'agence harmonieusement au style des autres. Maison, manoir, pavillon, villa, le volet résidentiel du Royal Bromont a de quoi séduire les amateurs de golf, toujours prêts à aller frapper la petite balle...

Un autre projet permet aussi «l'auto-construction» et, encore une fois, il s'agit d'un projet lié à un terrain de golf, celui qu'on appelle le Parcours du Vieux-Village. On y trouve des terrains de 8000 à 12 000 pi2 vendus entre 3,50 $ et 5 $ le pied carré et prêts à recevoir une construction, car y sont déjà installées les infrastructures d'égout, d'aqueduc et de gaz naturel. Il s'agit d'un grand projet car, une fois terminé, on y comptera entre 600 et 800 unités. Quatre cents sont déjà construites — maisons unifamiliales et jumelées, maisons de ville et condos. Fait intéressant, le prix des maisons commence à (seulement) 150 000 $, ce qui constitue une aubaine à Bromont, anciennement Shefford.

À Bromont, donc, on n'échappe pas aux loisirs. C'est pour cela que beaucoup y émigrent et que les promoteurs immobiliers y sont si actifs...

Renseignements:

Cercle des Cantons

http://www.cercledescantons.com/

(450) 534.0070 ou, sans frais, le 1.866.557.0005

Royal Bromont

http://www.habitation-royalbromont.com/indexz.htm

(450) 777.8158

Parcours du Vieux-Village

http://www.international-golf.com/vieuxvillage

(450) 534.3597