Graffitis antisémites dans une synagogue suisse

Genève — Plusieurs croix gammées et des graffitis antisémites, dont des inscriptions favorables à Adolf Hitler, ont été barbouillés sur la grande synagogue de Genève, a annoncé hier la police genevoise.

Les inscriptions sur la stèle des déportés et l'édifice ont sans doute été exécutées pendant la nuit, a précisé la police qui va ouvrir une enquête.

Des plaintes seront certainement déposées, a indiqué de son côté Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD). La procédure devra être décidée après une réunion avec la communauté juive de Genève, a-t-il ajouté.

Johanne Gurfinkiel s'est dit «consterné» et a dénoncé des actes «scandaleux et inadmissibles», en plein centre de la ville de Genève.

La police n'a pas souvenir que la synagogue de Genève ait déjà fait l'objet de tels actes. Cet incident intervient alors que la CICAD a publié fin mars le premier «rapport sur la situation de l'antisémitisme en Suisse romande», indiquant qu'entre octobre 2003 et novembre 2004, 34 actes de nature antisémites ont été recensés dans cette partie de la Confédération helvétique.

La communauté juive en Suisse compte au total 14 000 personnes.