Cinq cardinaux indignes d'être pape

Los Angeles — Une association américaine de défense des victimes de prêtres catholiques pédophiles a publié hier les noms de cinq cardinaux qu'elle juge «moralement inacceptables» pour succéder au pape Jean-Paul II.

Le groupe Réseau des survivants de ceux qui ont été victimes de prêtres pédophiles (SNAP) a publié cette liste noire, à trois jours du début du conclave à Rome destiné à élire un nouveau pape.

Les cardinaux visés sont l'Italien Angelo Sodano, secrétaire d'État du Vatican, Oscar Andres Rodriguez Maradiaga, du Honduras, Norberta Rivera Carrera, du Mexique, le Colombien Dario Castrillon-Hoyos, qui dirige la Congrégation pour le clergé, et Francisco Javier Errazuriz Ossa, cardinal de Santiago (Chili).

Les cinq cardinaux, qui comme les autres cardinaux sont de possibles candidats à la succession de Jean-Paul II, «ont laissé entendre en substance qu'ils protégeraient des prêtres pédophiles et qu'ils ne prendraient pas au sérieux le scandale des agressions sexuelles», affirme le SNAP sans donner de détails précis.

«Il est possible que nous ayons un très faible impact, voire aucun, mais nous savons que chaque fois que nous nous exprimons, des victimes découvrent plus de vérités et trouvent le courage de dénoncer les sévices dont elles ont été victimes», a dit Mary Grant, du SNAP, qui habite près de Los Angeles.

L'association n'a pas donné de nom de candidat qu'elle soutiendrait officiellement.