Mgr Turcotte sacré papabile

Mgr Jean-Claude Turcotte, que l’on voit ici assistant à une messe en la basilique Saint-Pierre, à Rome, fait lui aussi partie d’une courte liste de papabili.
Photo: Agence France-Presse (photo) Mgr Jean-Claude Turcotte, que l’on voit ici assistant à une messe en la basilique Saint-Pierre, à Rome, fait lui aussi partie d’une courte liste de papabili.

Après Mgr Marc Ouellet, voici que le nom de Jean-Claude Turcotte circule comme papabile. Dans sa dernière édition, The Economist avance que le cardinal montréalais pourrait être un candidat de compromis si deux des plus importants blocs de cardinaux du conclave, celui de l'Europe et celui de l'Amérique latine, étaient incapables de s'entendre.

«Dans le cas d'une impasse [entre l'Europe et l'Amérique latine], il a toujours été compris que le conclave se tournerait vers un candidat d'une grande spiritualité. Plusieurs noms circulent dans cette éventualité, comme celui de Jean-Claude Turcotte, l'archevêque de Montréal», écrit le magazine renommé.

Selon The Economist, les Européens appuieraient des candidats aux positions modérées connaissant bien la machine vaticane tandis que, de l'autre côté de l'Atlantique, on préférerait des individus plus progressistes.

Interrogé dans le passé sur la possibilité qu'il devienne pape, Mgr Turcotte, qui est âgé de 68 ans, a toujours tourné l'affaire en dérision. «Je ne suis pas le gars qui entre dans le portrait, ce n'est pas mon style», avait-il déjà déclaré, en ajoutant qu'il ne maîtrisait pas suffisamment de langues pour prétendre à ce poste.

L'assemblée des cardinaux se réunira à compter de lundi prochain pour choisir le successeur de Jean-Paul II.