Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le budget du Québec

    Le budget du Québec

    C’est jour de budget à Québec. La Coalition avenir Québec présentera son exercice financier de 2023-2024, dont les détails seront dévoilés sur le coup de 16 h, après la levée du huis clos médiatique. 

    Le ministre des Finances, Eric Girard, a dévoilé lundi que le document s’intitulait « Un Québec engagé ». Plusieurs le scruteront afin de déterminer si le gouvernement Legault ira de l’avant avec les baisses d’impôts qu’il a promises en campagne électorale. L’ombre de la récession et les stigmates de l’inflation risquent aussi de teinter ce budget.

  • L’inflation de février au Canada

    L’inflation de février au Canada

    Statistique Canada rendra publiques à 8 h 30 ses données sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation en février. L’inflation sur une base annuelle avait connu un recul notable le mois précédent, passant de 6,3 % en décembre à 5,9 % en janvier.  

    Plus tôt ce mois-ci, la Banque du Canada a annoncé qu’elle maintenait son taux directeur à 4,5 %.

  • Les motions sur l’ingérence étrangère

    Les motions sur l’ingérence étrangère

    Selon les déclarations du leader parlementaire du Nouveau Parti démocratique, Peter Julian, la formation politique fédérale doit déposer aujourd’hui une motion réclamant au gouvernement de Justin Trudeau la mise en place d’une commission d’enquête sur l’ingérence de Pékin dans les élections canadiennes.  

    Une autre motion, conservatrice celle-là, devrait faire l’objet d’un vote. La démarche vise à faire témoigner en comité la cheffe de cabinet du premier ministre, Katie Telford, au sujet de la place prise par la Chine lors des deux derniers scrutins fédéraux.

  • L’arrestation de Donald Trump ?

    L’arrestation de Donald Trump ?

    Aux États-Unis, les yeux seront tournés vers Donald Trump et ses partisans. Samedi dernier, l’homme politique a déclaré sur son réseau social, Truth Social, qu’il « serait arrêté mardi », appelant du même souffle ses admirateurs à se faire entendre. « Manifestez, reprenez le contrôle de notre nation ! » avait-il alors écrit.  

    L’ancien président républicain avait tenté d’acheter le silence d’une actrice porno, Stormy Daniels, dans les semaines qui ont précédé son élection, en 2016.

    Il semble toutefois que les manifestants soient frileux à l’idée de descendre dans la rue, par crainte de se laisser embarquer dans un autre « 6 janvier 2021 », jour sombre de l’histoire des États-Unis où les partisans du politicien ont pris d’assaut le Capitole dans l’espoir de faire annuler les résultats de la dernière élection présidentielle.

À voir en vidéo