Voici toutes les entreprises qui veulent embaucher des travailleurs temporaires au Québec

Le programme des travailleurs étrangers temporaires est en forte expansion au Québec. Leur nombre dans des postes à bas salaire et en agriculture a triplé depuis 2015.

Notre analyse montre qu’en un an, entre octobre 2021 et la fin septembre 2022, ce sont près de 7000 entreprises au Québec qui ont demandé l’embauche de ce type de main-d’oeuvre.

Plus de 20 000 demandes d’approbation concernaient des postes d’ouvriers agricoles. La majorité des requêtes proviennent encore de ce milieu, mais de plus en plus d’affichages émanent d’ailleurs : les secteurs de transformation alimentaire (2309) et de l’aménagement paysager (989), entre autres, mais aussi les métiers de cuisinier (579) et d’aide-infirmier, aide-soignant ou préposé aux bénéficiaires (508).

Les points sur la carte ci-dessous représentent les postes approuvés par des études d’impact sur le marché du travail (EIMT) positives entre le 1er octobre 2021 et le 30 septembre 2022. Leur emplacement est à titre indicatif seulement, car les fichiers publics d’Emploi et Développement social Canada (EDSC) ne renferment pas d’adresses précises. Les noms des entreprises sont inscrits manuellement dans les bases de données du ministère et peuvent donc faire l’objet d’erreurs mineures.

Avant de demander des permis de travail à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), les entreprises doivent d’abord obtenir le droit d’embaucher à travers le programme de travailleurs étrangers temporaires, en réalisant notamment une EIMT. Chacune de ces études mentionne un nombre de postes soumis à l’approbation d’EDSC, qui rend ces données publiques.

Cette étape préalable représente donc des intentions dembauche. Ces dernières se transforment en grande majorité en permis de travail et en travailleurs sur le territoire. Ainsi, la carte montre que plus de 36 000 postes de travailleurs étrangers temporaires ont été approuvés en un an et, pour la même période — les quatre trimestres qui s’étendent entre la fin de 2021 et celle de 2022 — , quelque 35 380 permis de travail ont été délivrés ou prolongés par IRCC.

L’expansion de ce programme s’inscrit plus largement dans un grand virage vers l’immigration temporaire, exposé par Le Devoir. La taille du grand groupe des travailleurs temporaires, qui comprend la catégorie spécifique des emplois à bas salaire et en agriculture, a explosé ces dernières années. Leur nombre a représenté au minimum trois fois celui des résidents permanents en 2021 et en 2022. 



À voir en vidéo