Trois autres évêques dénoncés pour des crimes sexuels sur des mineurs

Leurs noms figurent parmi une liste de 134 hommes d’Église qui font face à des allégations de crimes à nature sexuelle, souvent perpétrées à l’encontre de mineurs.
iStock Leurs noms figurent parmi une liste de 134 hommes d’Église qui font face à des allégations de crimes à nature sexuelle, souvent perpétrées à l’encontre de mineurs.

Trois autres haut placés de l’Église catholique québécoise font face à des allégations d’agressions sexuelles perpétrées à l’encontre de mineurs dans le cadre d’une action collective intentée contre le diocèse de Québec. L’un d’entre eux, Jean-Pierre Blais, officie toujours à titre d’évêque au diocèse de Baie-Comeau.

Ce dernier fait face à des allégations d’attouchement à l’encontre d’un enfant de 12 ans. Les crimes présumés auraient eu lieu au presbytère de Charny, à Lévis, entre 1974 et 1975.

Son nom figure parmi une liste de 134 hommes d’Église qui font face à des allégations de crimes à nature sexuelle, souvent perpétrées à l’encontre de mineurs. Le cabinet d’avocats Arsenault Dufresne Wee, qui représente les victimes alléguées dans le cadre de l’action collective, actualise de façon chronique le document. En août dernier, sa liste comportait 101 noms.

Mgr Blais occupe le rôle d’évêque du diocèse de Baie-Comeau depuis 2008. L’organisation n’a pas voulu commenter, sinon pour dire qu’il est apprécié par ses paroissiens.

L’ancien évêque du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Clément Fecteau, figure aussi sur la liste. Ce dernier aurait perpétré des attouchements à l’encontre d’un enfant de 13 ans dans les vestiaires du Séminaire de Québec. Il fait aussi face à des allégations d’exhibitionnisme. Les faits présumés remontent à 1987.

La mort a emporté Mgr Fecteau en 2017 à l’âge de 84 ans. Natif de Sainte-Marie-de-Beauce, il a occupé la fonction d’évêque au diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière entre 1996 et 2008, après un passage à titre d’évêque auxiliaire à Québec.

L’ancien évêque auxiliaire de Québec, Jean-Paul Labrie, apparaît également parmi les agresseurs présumés. Il aurait commis des attouchements contre des victimes présumées âgées de 16 et 17 ans. Les faits remonteraient à 1968.

Né en 1922, Jean-Paul Labrie est mort en 2001.

 

Les noms de ces trois évêques s’ajoutent à celui du cardinal Marc Ouellet, lui aussi l’objet d’allégations dans le cadre de l’action collective contre le diocèse de Québec.

Le cabinet Arseneault Dufresne Wee porte aussi une action collective intentée contre le diocèse de Trois-Rivières. Jusqu’à maintenant, plus de 40 victimes ont dénoncé une vingtaine d’employés du diocèse dans cette cause.

À voir en vidéo