Fin de la panne chez Jean Coutu et Brunet

La panne touchant les pharmacies serait reliée au service de la compagnie de télécommunications Vidéotron.
Adil Boukind Le Devoir La panne touchant les pharmacies serait reliée au service de la compagnie de télécommunications Vidéotron.

Les pharmacies Jean Coutu et Brunet ont pu reprendre leurs activités, qui ont été perturbées en raison d’une panne informatique survenue jeudi matin.

Metro, propriétaire des deux bannières, a confirmé en début d’après-midi que « la situation se stabilisait » à travers son réseau.

« Les équipes en pharmacie travaillent très fort pour servir les patients dès que possible, mais doivent composer avec le retard que la situation a engendré », a indiqué par courriel la cheffe des communications pour la division pharmacie, Catherine Latendresse.

Quelques heures plus tôt, l’entreprise mentionnait qu’une panne avait cours « en raison d’un bris d’équipement », sans toutefois détailler de quoi il s’agissait ou expliquer les impacts de celui-ci.

Une pharmacienne employée dans un Jean Coutu de Montréal a indiqué à La Presse canadienne que la succursale où elle travaille avait dû fermer ses portes jeudi matin, le logiciel de laboratoire, les systèmes de caisses et de téléphonie ne fonctionnant plus.

Sur Twitter, mais aussi sur le site Web et l’application de la bannière, des internautes ont affirmé que la panne aurait empêché la préparation de commandes pour les médicaments.

La panne serait reliée au service de la compagnie de télécommunications Vidéotron. Celle-ci a indiqué qu’une « interruption de service » leur avait été signalée dans un secteur de Varennes, où se situent les bureaux et le centre de distribution du Groupe Jean Coutu.

« Nos équipes ont identifié la source du problème et l’ensemble des services est maintenant revenu à la normale », a affirmé le département des relations médias de Vidéotron, dans un courriel.

Metro a précisé que le bris n’avait pas touché les services de ses magasins d’alimentation.

À voir en vidéo