Pfizer demande l’autorisation de son vaccin contre Omicron pour les 5-11 ans

La nouvelle génération de vaccin anti-COVID, dit bivalent, cible à la fois la souche originelle du coronavirus, et les lignages BA.4 et BA.5 du variant Omicron. Ils représentent actuellement plus de 90 % des contaminations aux États-Unis.
Pedro Pardo Archives Agence France-Presse La nouvelle génération de vaccin anti-COVID, dit bivalent, cible à la fois la souche originelle du coronavirus, et les lignages BA.4 et BA.5 du variant Omicron. Ils représentent actuellement plus de 90 % des contaminations aux États-Unis.

Pfizer et BioNTech ont demandé lundi aux autorités sanitaires américaines d’autoriser pour les enfants de 5 à 11 ans leur vaccin anti-COVID-19 visant spécifiquement le variant Omicron, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué.

La demande d’autorisation d’urgence a été adressée à l’Agence américaine du médicament (FDA) pour une dose de rappel de 10 microgrammes.

En cas de réponse positive de la FDA, les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence sanitaire fédérale du pays, devront à leur tour émettre leurs recommandations avant que les premières injections ne soient administrées aux enfants.

Une demande similaire d’autorisation sera envoyée dans les prochains jours à l’Agence européenne des médicaments (EMA) précise le communiqué.

La nouvelle génération de vaccin anti-COVID, dit bivalent, cible à la fois la souche originelle du coronavirus, et les lignages BA.4 et BA.5 du variant Omicron. Ils représentent actuellement plus de 90 % des contaminations aux États-Unis.

Si les enfants ont été moins touchés par la COVID-19 que les adultes, plusieurs centaines d’entre eux âgés de 5 à 18 ans en sont morts aux États-Unis depuis le début de la pandémie, selon les chiffres des CDC.

Fin août, la FDA avait autorisé les versions des vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna ciblant Omicron, et les CDC les avaient ensuite recommandées, ouvrant la voie à une nouvelle campagne de rappel.

Mais seules les personnes de plus de 12 ans pour le vaccin Pfizer-BioNTech et de plus de 18 ans pour celui de Moderna sont autorisées pour le moment à recevoir cette dose spécifique de rappel.

À voir en vidéo