Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Campagne électorale

    Campagne électorale

    En ce lendemain de débat, les réminiscences des échanges les plus costauds entre les cinq chefs risquent de dicter l’ordre du jour. En tout cas, les chefs se retrouveront au même événement aux alentours de midi, soit au congrès de la Fédération québécoise des municipalités.

    Sinon, le chef de la Coalition avenir Québec fera rouler son autobus de campagne jusqu’à Laval-des-Rapides, où il doit rencontrer la presse. Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, sera quant à lui au centre-ville de Montréal. Le chef du Parti conservateur du Québec retournera pour sa part à Lévis, où il doit assister à un rassemblement de campagne au centre des congrès.

  • Mobilisation sur le climat

    Mobilisation sur le climat

    Des manifestations doivent se tenir à Montréal et dans une dizaine de villes du Québec pour réclamer un « virage radical » en faveur de la lutte contre les dérèglements du climat et une sortie rapide des énergies fossiles.

    Près de 130 000 étudiants et 15 000 travailleurs seront en grève pour l’occasion. Ces manifestations s’inscrivent dans la mouvance internationale Fridays for Future. À Montréal, la marche doit se mettre en branle vers 13 h.

  • COVID-19 : restrictions à la frontière

    COVID-19 : restrictions à la frontière

    La Table ronde canadienne du voyage et du tourisme se réunit à 11 h 30 à Ottawa pour rencontrer la presse. Il est prévu que des médecins spécialistes des maladies infectieuses, des urgentologues et des spécialistes de la lutte contre la pandémie fassent le point sur les différentes mesures imposées à la frontière pour freiner la propagation de la COVID-19.

    Cette rencontre survient au lendemain de la décision du gouvernement de Justin Trudeau de ne pas renouveler le décret imposant des exigences de vaccination contre la COVID-19. Cette mesure deviendra donc caduque le 30 septembre.

  • Référendums russes

    Référendums russes

    C’est à partir de ce vendredi et jusqu’à mardi que doivent se dérouler des référendums pour l’annexion à la Russie de quatre régions du sud et de l’est de l’Ukraine sous contrôle total ou partiel de Moscou.

    Ces scrutins ont été dénoncés par les pays occidentaux, et ont même été critiqués par la Chine. Ces votes, tenus dans l’urgence, concernent les régions de Louhansk, de Donetsk, de Kherson et de Zaporijjia.

À voir en vidéo